Il fait chaud étouffant comme quand on veut sortir le plat du four mais qu'on n'arrive pas bien à l'attraper. Toute cette chaleur sur les mains, les avant-bras, la figure. C'est ça mais à l'échelle de la ville.
Nous sommes allés au parc faire de la balançoire, j'étais fière d'avoir pensé à la gourde d'eau. Il y avait une dame et ses enfants qui faisaient une bataille d'eau, un grand-père et sa petite fille très complices. On a passé une heure tous les sept et je me sentais bien avec eux. Cet été, c'est comme un bain qu'on partage, le parc c'est comme un jardin qu'on partage, alors on est vite intimes.
La bière sortant du frigo à notre retour, c'était aussi la belle vie.