Le cafard du retour à Bruxelles toute seule m'est passé en allant faire les courses chez GB. Je me suis dit que c'était le printemps. Il y avait du soleil entre les gouttes. J'ai trouvé qu'il faisait moins froid qu'avant les vacances. La grande roue et les manèges tournaient toujours place Sainte-Catherine mais les cabanons de Noël étaient fermés, voire démontés et disparus, ainsi que la moquette bleue qui recouvrait les pavés et faisait smouitch smouitch sous les semelles quand il pleuvait. Je peux me souvenir avec nostalgie du jour où j'ai croisé Saint-Nicolas lui-même dans la rue, qui distribuait des bonbons largement. La periode des fêtes est finie en somme, et maintenant on est en droit d'attendre le soleil et les journées robe/sandalettes/petit gilet.
En attendant, Feist est là dans le salon et ça ne m'encourage pas à réviser sauf que les échéances approchent (lundi).
Va falloir s'y remettre !