mardi 28 juillet 2009

voyage en Finlande - troisième jour

Le lundi matin, il était prévu que nous prenions le train super tôt pour aller à Savonlinna, une petite ville avec un grand chateau, dans l'est, dans la région des lacs. Il pleuvait, et les deux kilomètres qui séparaient l'auberge de jeunesse de la gare n'étaient finalement pas si vite faits. Nous sommes arrivés trop tard pour réserver des places dans le train. Nous avons pû y monter mais nous avons dû faire une très longue partie du voyage debout ou assis par terre entre deux compartiments. Et le voyage était long (près de 4h30). Au départ, nous nous étions assis à des places inoccupées mais quand les gens à qui elles étaient destinées sont arrivés, ils n'avaient vraiment pas l'air contents qu'on y soit.
Dehors, il pleuvait et nous avions tout les deux une envie de dormir terrible (la nuit avait été courte et par contre, la journée de la veille intense, puisque sans compter la pause de midi, nous avions marché près de dix heures(Couacman me dit que j'exagère un peu - j'ai compté, dans ces dix heures, pas mal de moments de piétinements et quelques très courtes pauses, ok)).
A midi, nous avons déjeuné de sandwiches que nous avions fait le matin même, au reste de pesto vert et au jambon. Moi, je n'ai pas trop aimé mais Couacman, si.

CIMG0128

CIMG0130

Les trains finlandais sont hyper beaux et modernes. Il y a un pot pour les tout petits enfants dans les toilettes ! Et des télés partout au plafond, qui ne s'allument qu'avant l'entrée du train en gare, pour expliquer comment est organisé le quartier où se situe la gare et tout et tout.

Dans une ville perdue, nous avions un changement. Le deuxième train était dix fois plus chouette, tout petit. Une heure plus tard, en passant sur un pont, nous avons su que nous arrivions à Savonlinna.

CIMG0144

Nous étions là exprès pour visiter ce château. Mais quand nous sommes descendus du train, la pluie était chiennesque et nous n'en menions pas large avec notre fatigue accumulée, nos sacs au poids d'ânes morts et toute cette eau. Nous nous sommes abrités vite fait, juste le temps de décider d'aller boire un chocolat chaud quelque part. Et justement, il y avait un salon de thé juste-là, à côté... Le chocolat était horrible (de l'eau bouillante chocolatée) par contre, nous avons partagé une part de cheesecake fraise/chocolat blanc fait maison et absolument somptueux.
Requinqués, nous sommes partis à l'assaut du château.

CIMG0151

Il est construit sur un rocher et à l'intérieur, il y a la pointe (du rocher) qui dépasse du sol d'une pièce. C'est pas chic ?

CIMG0163

On a choisi de ne pas suivre la visite guidée en anglais mais c'était une erreur parce que sans guide, il y a plein de pièces qu'on n'avait pas le droit de voir ! Du coup, on a demandé à une dame du château où on pouvait selon elle rattraper le groupe. Elle nous a dit qu'il n'y avait pas de visite guidée en anglais parce qu'on était les seuls à pouvoir être potentiellement intéréssés et qu'on n'avait pas choisi de la suivre, mais du coup, elle nous a fait une visite guidée rien que pour nous !
Et puis après, on s'est pris en photo dans les WC, dans un miroir, façon Couacmama et Couacdad (qui ont l'art de se prendre en photo dans tous les miroirs qui croisent leur chemin).

CIMG0173

Le soir, nous avions prévu de camper, et le guide du routard nous disait que le dernier bus qui mène au camping passait à 19h00. "Bwôf, on a largos le temps de faire deux/trois petites courses !" nous disions-nous. J'avoue que l'idée de camper sous la pluie et dans le froid alors qu'on était déjà crevés ne m'enchantait guère mais au mois de juillet a lieu à Savonlinna un festival d'opéra et notre guide nous disait que les prix des hôtels flambaient à ce moment-là...
Donc bon, nous filons chez K acheter de quoi dîner (et au rayon "fruits et légumes", une dame nous entendant parler français a été toute fière de nous dire "soixante-douze" en français, alors que nous cherchions le numéro des fraises sur la balance - elle était très mignonne ! (et très fière !)) puis tranquillement, nous nous dirigeons vers l'arrêt de bus (qui est de l'autre côté de la ville). Il ne pleut plus, c'est trop la fête. Nous passons devant un magasin d'aspirateurs qu'on a envie d'aimer.

CIMG0175

Puis nous arrivons à l'arrêt de bus, vers 18h30. De loin, on y voit des gens, au moment où on s'approche, ils (deux filles, en fait) montent dans un 4x4, on se retrouve tout seuls. La pluie reprend et tombe très très fort, même. C'est un peu la tempête. 19h00, le bus ne passe pas. 19h15, toujours pas de bus et une pluie terrible terrible. Nous remarquons une feuille de papier avec des grilles horaires et nous tentons tant bien que mal de comprendre ce qui y est dit. On comprend qu'un bus est passé à 18h26 et qu'un autre passera à 19h20. Nous attendons, crevés et il pleut (nous sommes abrités sous l'abris-bus, certes) et j'ai le temps de compter mille fois le nombre de vitres qu'il y a sur l'immeuble de l'autre côté de la rue. 19h20, pas de bus. Nous décidons d'attendre encore un peu, au cas où il serait en retard. Mais non, rien à faire, le bus n'arrive pas. Nous remarquons que la grille horaire est effective entre juin et août 2008.
Je commence à être de mauvaise humeur, je crève la dalle et il pleut. Nous ne pouvons pas aller au camping à pieds car il est assez loin.
Nous sommes près de la gare routière et un car se gare. Je vais voir le chauffeur et il me dit que non, il ne va pas au camping. Mais il vient voir les horaires plus valables avec nous sous l'arrêt de bus et il nous explique qu'à notre place, il chercherait une alternative.
Couacman me dit qu'il existe, d'après le guide, une auberge de jeunesse qui n'en est pas vraiment une, à Savonlinna, mais nous ne sommes pas sûrs d'y avoir des places vu qu'on est en plein festival d'opéra. Si il n'y a pas de place, il me propose que nous fassions du camping sauvage. Oh oui, chic, du camping sauvage, mon rêve ! Sous la pluie en plus, j'adore ! (c'est ironique).
Nous nous mettons en route pour la fausse auberge de jeunesse et elle est à deux kilomètres de l'arrêt de bus et je commence à avoir des ampoules aux talons et en plus, le chemin monte et il pleut. Bref, je suis d'une humeur merdique au possible mais Couacman, lui, comme à son habitude, reste d'un calme parfait qui m'impressionnera toujours.
Sur le chemin, nous voyons une fille qui monte la côte à vélo avec une facilité étonnante, et puis nous voyons aussi de chouettes enseignes.

CIMG0179 CIMG0180 CIMG0182

CIMG0183

CIMG0185

Puis nous arrivons à l'auberge qui n'en est pas une. Il y a de la place !!! Wouhou !!! Mon coeur se réchauffe. La dame de l'accueil nous donne nos clefs, nous allons avoir une chambre juste pour nous deux en plus, trop bien !
Et voyez plutôt où nous avons logé !...

CIMG0191 CIMG0196 CIMG0198

Et oui, carrément, dans un joli petit appartement ! Nous avons finalement passé une très bonne soirée ! Nous avons fait semblant que je n'étais pas dans mon lit, et puis nous nous sommes endormis après nous être dit que si il pleuvait le lendemain, nous n'irions pas faire de la barque toute la journée sur un lac comme c'était prévu, et que nous irions plutôt visiter deux musées qui nous disaient bien, dans le coin.

CIMG0204

CIMG0206

Posté par couac couac à 18:10 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

voyage en Finlande - deuxième jour

Le lendemain, à notre réveil, il faisait très beau. Par chance, on nous a attribué le lit situé juste à côté de la (minuscule) fenêtre qui s'ouvre alors la nuit a été bonne et contrairement à d'autres, nous ne sommes pas morts d'asphyxie. Nous avons commencé la journée (après les trucs habituels du genre douche-p'tit dej') en faisant nos lits mieux que ce que la fatigue et l'inquiétude de réveiller quelqu'un dans le dortoir nous avaient permis de faire en arrivant pendant la nuit. Nous n'avons pas beaucoup parlé avec nos voisins de chambre, c'est bizarre mais j'avais l'impression que tout le monde était là depuis mille ans sauf nous et je me sentais un peu intruse. J'ai quand même un peu observé tout ce petit monde : une dame d'à peu près 45 ans avec son fils (?) ( de 12/13 ans, je dirais) qui ont dormi tout habillés. Le matin, elle s'est levée, coiffée (elle avait les cheveux très longs) et puis elle a réveillé le garçon qui l'accompagnait qui est allé faire pipi et puis hop, ils étaient prêts. Sinon, il y avait deux américains (dont un qui parlait français). La fille américaine s'est maquillée très longuement devant le miroir de la chambre et j'ai dû mettre ma crème de visage au feeling et sans glace, ce que j'essaie de ne pas faire souvent parce qu'une fois, comme ça, et bien je ne me suis pas rendu compte que j'en avais oublié par endroits. Et puis il y avait un mec qui dormait à moitié à poil, aussi.

CIMG0046

Dans la chambre, sur un casier, il y avait un autocollant de Bedman (un ami de Couacman).

CIMG0043

Une fois prêts, nous sommes partis à la découverte d'Helsinki, après avoir enfermé nos énormes sacs dans un casier de l'auberge de jeunesse. Nous y avons vu moult choses, des maisons en bois, des belles rues, des magasins Marimekko à foison et des centaines de femmes portant des accesseoires Marimekko sur elles (vraiment ! Tout le monde a un truc Marimekko, c'est fou !), des chanteurs péruviens (les mêmes que devant Beaubourg à Paris, ou sur la place de la Monnaie à Bruxelles) qu'on entend de très très loin et c'est épouvantable, un mec qui tente de jouer de l'accordéon entre deux morceaux des péruviens, mais les péruviens ont recommencé à jouer sans attendre que ce mec-là ait fini son morceau, des églises incroyables, le supermarché K pour acheter un pique-nique pour midi, l'Esplanade...
Et l'après-midi, nous avons pris un petit bateau pour visiter des petites îles au large de la ville, le fort de Finlande, ou Suomenlinna.

CIMG0069

CIMG0076

CIMG0078

Nous nous y sommes promené tout l'après-midi, il y avait beaucoup de monde mais nous étions contents de tester nos chaussures de marche toute neuves qui font transpirer et puer des pieds.
Le paysage était très beau mais parfois, on se serait crû en Bretagne (ce qui n'est pas pour me déplaire mais c'était moyennement dépaysant, pour le coup). Il y avait des gens qui se baignaient, plein de canards et d'oiseaux du genre, des maisons en bois, un tournage de cinéma, des arbres et des cratères.

CIMG0091

CIMG0095

CIMG0099

CIMG0103

CIMG0106

CIMG0111

Sur ces îles, pas d'ours mais nous avons vu une araignée horrible !!!

CIMG0114

(Bon, OK, elle était fausse... mais j'ai quand même eu un peu peur !)

Puis nous avons repris un autre bateau pour revenir à Helsinki. Sur ce bateau, nous étions assis près de deux couples, l'un finlandais et l'autre suédois, qui étaient ensemble mais apprenaient à se connaitre (je crois qu'ils allaient échanger d'appartements pendant les vacances). Ceux qui étaient finlandais ont demandé aux suédois si ils avaient un restaurant de cuisine suédoise à leur conseiller à Stockholm. Les suédois ont réfléchi et ont dit "euh... non, on ne voit pas !" et l'homme finlandais a dit "Si ! La cantine Ikéa !". Ils ont tous ri.
Une fois revenus, nous sommes retournés chez K, le supermarché où nous étions déjà allés à midi, pour faire des courses pour le soir. Nous avons acheté des nouilles et du pesto vert car il y avait une cuisine à l'auberge de jeunesse, qui allait nous permettre de faire chauffer tout ça.
Avant de rentrer à l'auberge de jeunesse, nous avons passé une heure dans un cybercafé pour continuer d'organiser un peu la suite du voyage (connaitre des horaires de trains, de car, etc). Ensuite, nous avons mangé nos nouilles en regardant une série télé pourrie et en finnois, en plus. Le mec qui avait allumé la télé s'est endormi dans le fauteuil mais nous n'avons pas eu le coeur à changer de chaine. Puis nous sommes allés nous coucher. Nous n'étions plus que trois dans la chambre, nous et le mec qui dormait à moitié à poil, un suédois pas très bavard.

Posté par couac couac à 15:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Voyage en Finlande - premier jour

Notre avion partait à 19h20 et le matin même, il nous restait mille choses très importantes à faire, comme acheter des "pass Interrails" pour pouvoir voyager en train à moindre frais une fois là-bas, et puis acheter un appareil-photo. Nous sommes partis pour l'aéroport vers 16h00, et nos bagages étaient vraiment fraichement bouclés (nous les avons faits entre 15h00 et 16h00, à peu près, je crois).
Les ambiances d'aéroport, c'est chouette.
   
    CIMG0007

Dans l'avion, tout le monde était blond sauf nous (surtout Couacman (qui n'est pas blond du tout, je veux dire. Parce que moi, limite limite)) et je n'exagère pas ! Bref, on y était déjà. Nous étions excités comme des poux. Sur terre, il pleuvait mais une fois au-dessus des nuages, nous avons pû profiter deux heures du soleil à travers les hublots. A Helsinki, il pleuvait aussi. Nous avons mangé devant la gare (où nous a déposé le car qui relie l'aéroport au centre-ville), des patates cuites avec de la saucisse, que vendait un vendeur ambulant. Je n'avais pas mangé quelque chose d'aussi gras depuis 24 ans et demi, d'ailleurs ça m'est resté sur l'estomac toute la nuit.
Vers deux heures du matin, nous nous sommes couchés, sans bruit, dans un dortoir de dix lits (tous pleins) dans une auberge de jeunesse qui comme un champignon s'est installée un jour sous le stade olympique...  Dans ce lit superposé, Couacman s'est mis en haut et moi en bas. Et nous avons très bien dormi.

Posté par couac couac à 14:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
samedi 11 juillet 2009

en vacances du 11 au 25 juillet

Nous prenons l'avion ce soir à 19h20. Cette nuit, nous dormirons à Helsinki !
Bonnes vacances à vous et à bientôt !

Posté par couac couac à 09:07 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
samedi 4 juillet 2009

gai juillet

Normalement, je devais travailler tout le mois et nous devions partir en vacances en août. Mais il y a eu quiproquo avec la librairie, qui croyait que je voulais travailler en août. Comme du personnel avait déjà été prévu pour juillet, on n'avait plus besoin de moi et je me retrouvais sans rien... gros coup de cafard ! Et puis finalement, tout s'est éclairé : puisque ma carte d'identité périme le 27 juillet, puisque Couacman n'avait pas encore arrêté ses dates de congé auprès de sa patronne, puisqu'on me proposait un boulot en août, nous avons décidé de partir en vacances en juillet. A nous la Finlande, et en particulier la Laponie, les maisons en bois, les lacs, les saumons, les lottes, les rennes, les moustiques, les castors, les gloutons et les ours (que nous espérons ne pas croiser, mais le guide du routard dit que ça peut arriver !...), les paysages lunaires, les arbres, le silence, les gros oiseaux et le soleil de minuit... Nous allons faire des randonnées de plusieurs jours, juste tout les deux au milieu de rien. Nous allons dormir dans des refuges et traverser le pays en train. Nous sommes surexcités, nous avons  HÂTE HÂTE HÂTE !!!
Bon, j'avoue que j'ai un petit peu peur des ours, d'autant que dans un guide on nous dit de reculer doucement en lui faisant face si on en croise un, dans un autre guide on nous dit de faire le mort ! Alors, quelle est la meilleure solution ?
Aussi, nous nous demandons si il est vraiment utile que nous emmenions des sacs à viande. Cela ne va-t-il pas charger inutilement nos sacs à dos ? Nos duvets ne suffisent-ils pas ? C'est une question débile mais qui me taraude alors merci de me donner votre avis.
Aujourd'hui, nous avons investi dans une carte de la Finlande, des sacs à dos de randonneurs et des chaussures adaptées... et aussi, nous avons acheté un sifflet (moi j'en ai déjà un) et une boussole. Tout cela est très très excitant. Nous avons déjà la tête bien loin de Bruxelles...

Posté par couac couac à 21:04 - - Commentaires [19] - Permalien [#]