Le lundi matin, il était prévu que nous prenions le train super tôt pour aller à Savonlinna, une petite ville avec un grand chateau, dans l'est, dans la région des lacs. Il pleuvait, et les deux kilomètres qui séparaient l'auberge de jeunesse de la gare n'étaient finalement pas si vite faits. Nous sommes arrivés trop tard pour réserver des places dans le train. Nous avons pû y monter mais nous avons dû faire une très longue partie du voyage debout ou assis par terre entre deux compartiments. Et le voyage était long (près de 4h30). Au départ, nous nous étions assis à des places inoccupées mais quand les gens à qui elles étaient destinées sont arrivés, ils n'avaient vraiment pas l'air contents qu'on y soit.
Dehors, il pleuvait et nous avions tout les deux une envie de dormir terrible (la nuit avait été courte et par contre, la journée de la veille intense, puisque sans compter la pause de midi, nous avions marché près de dix heures(Couacman me dit que j'exagère un peu - j'ai compté, dans ces dix heures, pas mal de moments de piétinements et quelques très courtes pauses, ok)).
A midi, nous avons déjeuné de sandwiches que nous avions fait le matin même, au reste de pesto vert et au jambon. Moi, je n'ai pas trop aimé mais Couacman, si.

CIMG0128

CIMG0130

Les trains finlandais sont hyper beaux et modernes. Il y a un pot pour les tout petits enfants dans les toilettes ! Et des télés partout au plafond, qui ne s'allument qu'avant l'entrée du train en gare, pour expliquer comment est organisé le quartier où se situe la gare et tout et tout.

Dans une ville perdue, nous avions un changement. Le deuxième train était dix fois plus chouette, tout petit. Une heure plus tard, en passant sur un pont, nous avons su que nous arrivions à Savonlinna.

CIMG0144

Nous étions là exprès pour visiter ce château. Mais quand nous sommes descendus du train, la pluie était chiennesque et nous n'en menions pas large avec notre fatigue accumulée, nos sacs au poids d'ânes morts et toute cette eau. Nous nous sommes abrités vite fait, juste le temps de décider d'aller boire un chocolat chaud quelque part. Et justement, il y avait un salon de thé juste-là, à côté... Le chocolat était horrible (de l'eau bouillante chocolatée) par contre, nous avons partagé une part de cheesecake fraise/chocolat blanc fait maison et absolument somptueux.
Requinqués, nous sommes partis à l'assaut du château.

CIMG0151

Il est construit sur un rocher et à l'intérieur, il y a la pointe (du rocher) qui dépasse du sol d'une pièce. C'est pas chic ?

CIMG0163

On a choisi de ne pas suivre la visite guidée en anglais mais c'était une erreur parce que sans guide, il y a plein de pièces qu'on n'avait pas le droit de voir ! Du coup, on a demandé à une dame du château où on pouvait selon elle rattraper le groupe. Elle nous a dit qu'il n'y avait pas de visite guidée en anglais parce qu'on était les seuls à pouvoir être potentiellement intéréssés et qu'on n'avait pas choisi de la suivre, mais du coup, elle nous a fait une visite guidée rien que pour nous !
Et puis après, on s'est pris en photo dans les WC, dans un miroir, façon Couacmama et Couacdad (qui ont l'art de se prendre en photo dans tous les miroirs qui croisent leur chemin).

CIMG0173

Le soir, nous avions prévu de camper, et le guide du routard nous disait que le dernier bus qui mène au camping passait à 19h00. "Bwôf, on a largos le temps de faire deux/trois petites courses !" nous disions-nous. J'avoue que l'idée de camper sous la pluie et dans le froid alors qu'on était déjà crevés ne m'enchantait guère mais au mois de juillet a lieu à Savonlinna un festival d'opéra et notre guide nous disait que les prix des hôtels flambaient à ce moment-là...
Donc bon, nous filons chez K acheter de quoi dîner (et au rayon "fruits et légumes", une dame nous entendant parler français a été toute fière de nous dire "soixante-douze" en français, alors que nous cherchions le numéro des fraises sur la balance - elle était très mignonne ! (et très fière !)) puis tranquillement, nous nous dirigeons vers l'arrêt de bus (qui est de l'autre côté de la ville). Il ne pleut plus, c'est trop la fête. Nous passons devant un magasin d'aspirateurs qu'on a envie d'aimer.

CIMG0175

Puis nous arrivons à l'arrêt de bus, vers 18h30. De loin, on y voit des gens, au moment où on s'approche, ils (deux filles, en fait) montent dans un 4x4, on se retrouve tout seuls. La pluie reprend et tombe très très fort, même. C'est un peu la tempête. 19h00, le bus ne passe pas. 19h15, toujours pas de bus et une pluie terrible terrible. Nous remarquons une feuille de papier avec des grilles horaires et nous tentons tant bien que mal de comprendre ce qui y est dit. On comprend qu'un bus est passé à 18h26 et qu'un autre passera à 19h20. Nous attendons, crevés et il pleut (nous sommes abrités sous l'abris-bus, certes) et j'ai le temps de compter mille fois le nombre de vitres qu'il y a sur l'immeuble de l'autre côté de la rue. 19h20, pas de bus. Nous décidons d'attendre encore un peu, au cas où il serait en retard. Mais non, rien à faire, le bus n'arrive pas. Nous remarquons que la grille horaire est effective entre juin et août 2008.
Je commence à être de mauvaise humeur, je crève la dalle et il pleut. Nous ne pouvons pas aller au camping à pieds car il est assez loin.
Nous sommes près de la gare routière et un car se gare. Je vais voir le chauffeur et il me dit que non, il ne va pas au camping. Mais il vient voir les horaires plus valables avec nous sous l'arrêt de bus et il nous explique qu'à notre place, il chercherait une alternative.
Couacman me dit qu'il existe, d'après le guide, une auberge de jeunesse qui n'en est pas vraiment une, à Savonlinna, mais nous ne sommes pas sûrs d'y avoir des places vu qu'on est en plein festival d'opéra. Si il n'y a pas de place, il me propose que nous fassions du camping sauvage. Oh oui, chic, du camping sauvage, mon rêve ! Sous la pluie en plus, j'adore ! (c'est ironique).
Nous nous mettons en route pour la fausse auberge de jeunesse et elle est à deux kilomètres de l'arrêt de bus et je commence à avoir des ampoules aux talons et en plus, le chemin monte et il pleut. Bref, je suis d'une humeur merdique au possible mais Couacman, lui, comme à son habitude, reste d'un calme parfait qui m'impressionnera toujours.
Sur le chemin, nous voyons une fille qui monte la côte à vélo avec une facilité étonnante, et puis nous voyons aussi de chouettes enseignes.

CIMG0179 CIMG0180 CIMG0182

CIMG0183

CIMG0185

Puis nous arrivons à l'auberge qui n'en est pas une. Il y a de la place !!! Wouhou !!! Mon coeur se réchauffe. La dame de l'accueil nous donne nos clefs, nous allons avoir une chambre juste pour nous deux en plus, trop bien !
Et voyez plutôt où nous avons logé !...

CIMG0191 CIMG0196 CIMG0198

Et oui, carrément, dans un joli petit appartement ! Nous avons finalement passé une très bonne soirée ! Nous avons fait semblant que je n'étais pas dans mon lit, et puis nous nous sommes endormis après nous être dit que si il pleuvait le lendemain, nous n'irions pas faire de la barque toute la journée sur un lac comme c'était prévu, et que nous irions plutôt visiter deux musées qui nous disaient bien, dans le coin.

CIMG0204

CIMG0206