mercredi 27 juillet 2016

IMG_0355


Est-ce-que je serai une bonne petite vieille ? Est-ce-que je sentirai la lavande ou l'eau de cologne ? Est-ce-que je porterai des blouses ? Est-ce-que je porterai des chaussures de petite vieille ? Est-ce-que sous mes robes je porterai des combinaisons ? Est-ce-que chez moi ce sera propre et silencieux ? Est-ce-qu'il y aura une horloge qui fera tic-tac ? Aurai-je un canapé mou ? Donnerai-je du pain aux oiseaux ? Est-ce-que je viderai moi-même la poule avant de la cuisiner ? Est-ce-que j'irai régulièrement chez le coiffeur pour ma mise-en-plis ? Est-ce-que j'aurai une petite chaîne de lunettes pour pouvoir les laisser pendre sur ma poitrine ?
Et si les générations de vieux ne se ressemblaient pas ? Et si les petits vieux assis devant leur maison en pierre dans le Gers était une espèce amenée à disparaitre ? Et si les vieux suivants ne voulaient pas porter de bérets ?
Comment ça fera quand les vieux seront des gens en baskets Nike ? Quand Kevin sera devenu un prénom de petit vieux, porté majoritairement par des petits vieux ?

Tous ces questionnements m'ont valu un moment sans dormir l'autre nuit, et je me suis dit que j'accepterai d'être une vraie petite vieille, fidèle à mes valeurs petite vieille. Et que ce n'est pas un problème d'être une petite vieille puisque d'un point de vue petit jeune, les petits vieux ont toujours été vieux. C'est comme une espèce différente, il n'y a pas de comparaisons possibles, alors il faut assumer sa petite vieillerie. Il n'y a pas de pitié. La petite vieille qui marche pliée en deux, pense-t-on souvent à la femme pressée qu'elle a été ?

En ce moment il m'arrive un drôle de truc : je ne rencontre que des gens plus jeunes que moi (nés la même année ou l'année suivante), et à chaque fois je tombe des nues intérieurement en apprenant qu'ils sont plus jeunes que moi. Je me dis "mais non ?! Mais elle a l'air adulte !", et je comprends que moi aussi je dois avoir un air adulte maintenant, et que les 25 ans ils sont seulement dans ma tête. Au club de gym de Petit J., j'ai même rencontré des mamans qui m'ont fait penser à des mamans de personnes qui étaient dans ma classe en primaire (et qui me semblaient donc très mûres et très adultes à l'époque), et qui pourtant ont le même âge que moi !

Et je me demande si la petite vieille pliée en deux a elle aussi toujours 25 ans dans sa tête. Je suppose que oui...

Et l'autre jour au magasin, un frère et une soeur, je dirais 11 et 7 ans, étaient au milieu du passage. Je leur dis "pardon !" pour passer avec ma poussette. Le frère dit à sa soeur "pousse-toi, il y a une dame qui veut passer !". La soeur dit "mais non, c'est pas une dame !". Moi dans ma tête, je me dis "bah non, je ne suis pas une dame, je suis super jeune !". Le frère dit "bah si c'est une dame !" et la soeur lui répond "bah non, c'est une maman !".

Posté par couac couac à 22:47 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

vendredi 25 mars 2016

Quand on dit que le nucléaire, bof bof, on s'entend souvent répondre "Bah oui mais alors ? Tu veux t'éclairer à la bougie ?".
Je réfléchissais à ça en dessinant et je me suis tout à coup dit "oh ouais !".
Ne serait-ce pas excitant de dîner aux chandelles ?
De se coucher tôt et de se lever tard l'hiver (hiberner un peu, faire l'amour quand on n'a plus sommeil mais que le soleil se fait attendre) et se réveiller et coucher comme on veut l'été.
Ne plus avoir de frigo mais un placard qui donne sur le dehors, des marchands de fruits et légumes partout pour manger tout le temps frais.
Pouvoir encore aller au cinéma ou brancher un peu son ordinateur grâce aux éoliennes. Bon, pour l'eau chaude aussi peut-être... pour une douche (rapide promis).
Se chauffer au feu de bois, avoir un poêle chez soi (le rêve).
Partager la machine à laver avec les voisins comme dans Rosemary's baby.
Pour la cuisinière je ne sais pas, on verra.
Pour la télé c'est tout vu.
Pour la musique, prendre des cours et organiser tous les soirs et même tout le jour des concerts sur les places publiques (artistes payés avec les impôts - des artistes fonctionnaires).
Pour le sèche-cheveux on laisse tomber.
Pour le vélo électrique, on pédale.
Pour les caisses enregistreuses on paye en liquide.
...

Posté par couac couac à 16:46 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
dimanche 21 septembre 2014

Si j'avais su, à 18 ans, que la guirlande de petites lumières que ma soeur m'offrait pour Noël allait un jour me servir à endormir un bébé !
Si j'avais su, en achetant mon pull vert fin 2012, qu'il allait devenir le doudou chéri.

Alors je me demande : ce petit âne bleu, ce mobile, cette plante verte ? Ces torchons ? Lesquelles de mes affaires Petit J. aimera t-il ? Quelles choses, qui me suivent depuis des années, ont encore de grandes choses inimaginables à vivre ?

Posté par couac couac à 21:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mardi 16 septembre 2014

le tag du phénix

Aujourd'hui, je vais taper fort puisque ce matin en allant au boulot, j'ai eu une idée : j'allais inventer un tag. Dans le genre vieille blogo qui sent le savon, c'est pas mal je trouve !
Et donc, le truc de ouf, c'est que je vais tagger des gens et que je vais leur demander de tagger d'autres gens à leur tour après avoir répondu au tag sur leur blog ! Ca va être tip-top moumoute.

Alors voilà la règle du jeu du tag pour les nouvelles blogueuses qui débarquent (au cas où) : c'est simple, 'y a des questions, 'faut répondre aux questions et ensuite envoyer les questions à quelqu'un d'autre qui y répondra à son tour et les proposera à quelqu'un d'autre, etc.

Le tag !

1 - est-ce-que ça t'arrive de porter des chaussettes trouées et de te dire que tu t'en fous parce que personne n'est au courant ? Si oui, tu troues tes chaussettes plutôt au niveau du pouce ou du talon (ou ailleurs !) ?

2 - quels sont tes prénoms, les deux ou trois ? En es-tu contente ? Pourquoi tu t'appelles comme tu t'appelles ?

3 - raconte-nous un détail précis de ton rêve de vie pour le futur ?

4 - elle est comment ta culotte pref' de pref' ?

5 - qu'est-ce-que tu adores dans ta vie (à part tes amis et ta famille) ? Que voudrais-tu, au contraire, y améliorer ?

6 - que veux-tu comme cadeau pour Noël ?

7 - quel âge as-tu le sentiment d'avoir ?

8 - dans quel lieu as-tu aperçu pour la première fois la perosnne dont tu es amoureuse ?

9 - tu es plutôt thé, café ou chocolat au p'tit dej' ? (ou autre chose !)

10 - montre-nous la photo de tes dernières vacances qui te fait le plus rêver.

11 - quel blog aimerais-tu voir renaître de ses cendres ?

Il faut tagger 5 personnes + la/le propriétaire du blog qu'on aimerait voir renaître ! (au fait, j'ai mis le tag au féminin parce qu'on est surtout des femmes par ici)

Alors je tagge Milky, Ktl, Camille, Zoline et au Colibri ! Et la bloggeuse a faire renaître, Mariaba !

Et je réponds au tag, quand même...

1 - ça ne m'arrive JAMAIS parce que je trouve ça atrocement désagréable d'avoir un orteil coincé dans un trou de chaussette.

2 - Je m'appelle Elisabeth Jeanne Marcelle. Elisabeth était une amie d'enfance de ma mère. Jeanne et Marcelle sont les prénoms féminisés de mes grands-pères.

3 - Dans mon futur, j'aurai une maison en pierre  et il se trouve qu'il y aura une fenêtre dans la salle de bain. Par cette fenêtre, on pourra voir de la verdure, mais pas n'importe-quel genre de verdure : de la verdure un peu sauvage, pas domptée. Des arbres, des buissons. Par terre, dans cette salle de bain, il y aura du parquet.

4 - Elle est blanche à petites fleurs roses.

5 - ce qui me contente vachement dans ma vie, c'est d'être en recherche, de tatonner, de sentir que je n'ai pas encore trouvé mon essentiel et de pouvoir, du coup, le rêver. De penser à toutes les choses que j'ai envie d'améliorer, d'entreprendre, de réfléchir à quel environnement serait euphorisant. De tenter des trucs, d'avoir l'impression d'aligner des petits cailloux, parfois trop lentement à mon goût, mais quand même.
Ce qui y est à améliorer, c'est l'état de nos finances qui nous bloque souvent un peu...

6 - Je voudrais 52 pots de confiture, ou même 104, deux par semaine pour l'année à venir.

7 - 28 ans ! Donc ça va, vu qu'en vrai j'en ai 29. Par contre, j'ai encore l'impression d'être en 2013...

8 - à la cafet' de l'école d'art du Havre.

9 - je suis très thé ! Ou chocolat si c'est un vrai bon chocolat avec du chocolat fondu dedans !

10-
IMG_3545
(Kerlouan, mai 2014)

11 - Fun for meeeee !!!

Salut !

Posté par couac couac à 22:51 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
lundi 15 septembre 2014

Bon, attention, aujourd'hui c'est du lourd puisque je vais vous parler de poils, oui oui les miens. Figurez-vous que j'ai un rendez-vous prévu chez l'esthéticienne samedi pas celui-là mais le suivant, ce qui veut dire qu'en ce moment-même, je suis poilue de chez poilue.

Or, j'ai rendez-vous demain avec un ostéopathe (pour voir si en-dehors d'une entorse à la septième côte (hum (très douloureux)) je suis sortie avec d'autres dommages de ma grossesse).

Et donc, le rapport, c'est qu'après avoir pris rendez-vous chez l'ostéo, je me suis dit "merde, je serai super poilue vu que je n'aurai pas encore eu mon rendez-vous chez l'esthéticienne".

Mais d'où-donc me vient cette idée selon laquelle je me dois d'être absolument désirable pour toutes les personnes succeptibles de me voir entièrement ou partiellement à poil ? Et d'où me vient cette croyance selon laquelle mes poils sont dégoutants, alors que si j'étais un homme j'irais à mon rendez-vous sans me poser la moindre question ?

Posté par couac couac à 22:42 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

dimanche 15 décembre 2013

grand sondage Couac-Couac à l'usage des familles

Salut à tous, j'espère que vous allez bien.
Depuis que je suis devenue maman, mille questions se posent à moi (ou à nous), et j'ai donc décidé de venir partager vos expériences ici avec nous (si vous voulez ;-). Vous n'êtes pas obligé d'être parent, vous pouvez être grande soeur, tonton, nounou, sage-femme, tuteur (si vous êtes tuteur de plante verte ça ne marche pas), enfin ce que vous voulez qui vous donne une expérience/un avis particulier.
Si vous avez une réponse à seulement une question, no problemo, personne n'est obligé de répondre à toutes les questions !
Ne me donnez pas de conseil ("à ta place je ferais comme-ci, si j'étais toi je ferais comme ça") parce que je suis fatiguée et irritable, j'ai juste besoin que vous me racontiez comment ça s'est passé pour vous, quels choix vous avez fait et pourquoi. Oui, pourquoi, c'est super important de me dire pourquoi.
Ne me dites pas "tu es trop angoissée tu dois t'apaiser", je le sais très bien, mais je suis fatiguée, aussi, et je compose avec l'état dans lequel me plonge cette fatigue...


1 - Vous avez déjà rencontré un bébé inendormable ailleurs que dans des bras ou contre un sein. Quel a été LE truc (ou LES trucs, c'est encore mieux ;-) qui a marché pour l'endormir efficacement ?

2 - Pensez-vous, comme on vous l'explique à la maternité, qu'il faut être à l'affut des mouvements de succion de son bébé pour lui donner à manger avant qu'il pleure, ou bien êtes-vous partisan d'attendre qu'il vous signifie clairement sa faim en pleurant ?

2 bis - Vous êtes vraiment pro allaitement à la demande ou bien vous pensez qu'il faut toujours attendre minimum deux heures entre deux tétées ?

3 - Que pensez-vous du sérum physiologique ? Avez-vous l'habitude d'en asperger l'intérieur du nez de votre bébé tous les jours (comme indiqué à la maternité) ?

4 - Tous les combien de temps lavez-vous votre bébé ?

5 - Vous êtes plutôt liniement, eau + savon ou produit plus "élaboré" genre Moustello ?

6 - Quels vaccins avez-vous choisi de faire faire à votre enfant ?

7 - Avez-vous une idée de pourquoi un bébé vomit un peu après ses repas, et de comment lui éviter ça ?

8 - Avez-vous cédé à l'appel de la "tututte", "tétine" ? N'avez-vous pas peur de l'effet "bouchon" (tu pleures, j'te bouche) ? Comment et au bout de combien de temps d'utilisation vous en êtes-vous débarassé ensuite ?

9 - Avez-vous déjà rencontré un bébé s'endormant au sein avant d'être rassasié, de bien-être ? Si oui, quelle a été la solution pour le réveiller en douceur et qu'il continue son repas ? Quelle a été la solution pour savoir si il était rassasié ou pas (les livres disent qu'un bébé qui s'endort au sein est repu - notre bébé prouve que c'est faux) ?

10 - Vous a-t-il semblé facile et tout naturel de sortir de chez vous avec votre bébé, au départ ? N'avez-vous pas trouvé ça angoissant ? (angoisse qu'il veuille manger alors que vous marchez dans une rue longue comme un bras, sans banc, sous la pluie, par exemple)

11 - Quelles ont été vos premières sorties ?


Pour l'instant, je crois que c'est tout. J'ai commencé à écrire ce questionnaire il y a quatre jours, depuis, j'ai trouvé de nombreuses réponses à mes questions... je vais donc y répondre aussi dans les commentaires, au cas où ça pourrait servir à quelqu'un d'autre. Répondez quand même si le coeur vous en dit, je suis sûre que la diversité d'expériences fera relativiser tout le monde... moi j'ai bien besoin de ça.

Bonne soirée !

Posté par couac couac à 21:30 - - Commentaires [66] - Permalien [#]
mardi 9 juillet 2013

L'autre jour j'ai pensé aux jours de vacances qu'il me reste à prendre et puis je n'ai plus trop su. Quinze jours ? Vingt et un ? Renseignement pris, c'était quinze "oui, toi aussi maintenant tu as le droit à un mois puisque l'an dernier tu as bossé une année complète !". Et là, le coup de massue, parce que moi je croyais que les congés payés c'était cinq semaines, pas quatre. Bon.

Alors j'ai pensé à mon congé maternité. Je le savais déjà mais j'ai quand même posé des questions à celle qui sait précisément, comme si je ne savais pas. Alors elle m'a dit ce que je n'ignorais pas, mais que de ré-apprendre m'a temporairement et intérieurement ébranlée. Que le congé maternité, c'est quinze semaines, à répartir avant et après la date prévue d'accouchement. Que si je réservais trois semaines avant l'accouchement mais que j'accouchais avant cet arrêt, et bien ces trois semaines posées étaient perdues à jamais dans les limbes du Pacifique, que je passais directement aux douze semaines qu'il me restait pour après. Et ça ça me travaille à un point !

J'ai pas envie de perdre une miette de l'attente (surtout la fin, quand le trac va s'installer !), et je n'ai pas envie de perdre une miette de notre bébé. Et là j'ai tout simplement le sentiment très désagréable que je vais me faire voler... Je dis à celle qui m'explique que je trouve ça injuste. Et très résignée elle me dit "oui mais c'est comme ça, on passe toutes par cette injustice là" et en fait c'est encore pire.
Du coup, tant que j'y étais, je lui ai aussi demandé de bien me confirmer que c'était bien vrai que si jamais mon médecin m'arrêtait, mettons, à 7 mois de grossesse (comme ce fut le cas pour une de mes collègues), et bien les deux mois d'arrêt étaient pris sur mon congé maternité et que donc il ne m'en restait plus qu'un après la naissance. Et bien oui c'était vrai.

Ca m'a minée tout le week-end et j'ai envie de me révolter du coup je crois que je vais me renseigner pour voir si il n'y a pas une association de révolte des futures mères dégoûtées de la life, avec qui manifester place de la Bourse le samedi aprem'.
La collègue qui a été arrêtée à 7 mois m'a expliqué qu'elle, du coup, elle avait pris un complément de congé maternité, mais payé 500 euros par mois alors qu'elle bosse à temps plein... Alors moi et mon mi-temps, je n'ose imaginer ce que je gagnerais...
Une autre collègue me dit "non mais Elisabeth, tu ne t'arrêtes pas de travailler, tu bosses jusqu'au bout (c'est à dire jusqu'à une semaine avant la date prévue d'accouchement), moi je l'ai fait, ça se fait".
Je n'arrive plus à savoir quels jours poser quand, je poserais bien plein de semaines avant mais l'idée de les perdre...
Mais l'idée de perdre les eaux sur mon lieu de travail...

Tout ça c'était la semaine dernière, et aujourd'hui quand j'ai ouvert cette lettre m'annonçant déjà que nous n'avions pas de place en crèche et bien finalement, ça ne m'a rien fait du tout, voire je me suis dit "alors c'est vrai je vais pouvoir m'occuper de mon bébé ?" me révélant à quel point j'avais le sentiment qu'on me volait ma vie à vouloir me faire bosser même très enceinte, même très jeune mère.

Vos témoignages, avis, idées, vos manigances, vos noms d'associations de futures mères dégoûtées de la life, sont les bienvenus dans les commentaires.


edit du lendemain ! Après le commentaire de Cécile, je dois rectifier ce que j'avance ici. J'imagine que j'ai dû poser des questions approximatives car les réponses que j'ai obtenues étaient approximatives.

Donc : le congé maternité est effectivement de quinze semaines, neuf à prendre après l'accouchement obligatoirement, une à prendre avant l'accouchement obligatoirement. Le congé pré-natal est de six semaines (l'obligatoire comprise), qui peuvent être reportées à après l'accouchement si on le souhaite. J'avoue pour l'instant (mais je n'ai pas beaucoup re-cherché) n'avoir trouvé aucune information contredisant l'idée que si je décidais de prendre trois semaines avant l'accouchement mais que j'accouchais une semaine avant ces trois semaines, les trois semaines étaient perdues, comme me l'a expliqué ma collègue qui s'occupe de tout ça. A voir, donc.

Par contre, ce qui est faux, c'est ce que me disait mon autre collègue, qu'elle n'avait eu qu'un mois de congé maternité post-accouchement pour cause d'arrêt de travail à sept mois de grossesse. Il y a effectivement neuf semaines de congés post-natales à prendre obligatoirement par tout le monde. J'imagine qu'elle s'est sentie impressionnante en me disant ça, un peu comme ma collègue qui, lorsque nous avons vécu la grossesse extra utérine, m'a dit "ah donc vous voulez un enfant ? Tu vas voir ça coûte super cher d'être enceinte, ma première prise de sang pour tout bien vérifier, par exemple, je l'ai payée 120 euros non remboursés". Et bien personnellement mes prises de sang sont toutes toutes toutes remboursées, sauf une ou deux mais qui m'ont coûté dans les 8,70 euros. J'imagine que ce sont les mêmes nanas qui vont me raconter leurs horribles accouchements...

Enfin, les jours d'arrêt par un médecin sont effectivement retirés du congé maternité, mais uniquement si ces jours d'arrêt ont lieu dans les six semaines précédents l'accouchement. Alors oui, que vous ayez choisi de prendre un congé pré-natal ou non, ils sont assimilés à un congé pré-natal. Si j'ai bien compris.

Ca va mieux... Merci Cécile ! Je me sens un peu bête mais ça me servira de leçon ;-)

Posté par couac couac à 17:35 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
samedi 17 janvier 2009

un mystère

Avant-hier, nous avons trouvé un avis dans notre boite aux lettres m'indiquant qu'un colis m'attendait à la Poste. Hier, je suis donc allée le chercher. Quelqu'un m'a fait envoyer une superbe écharpe rouge Antoine & Lili. Cette écharpe a été commandée sur internet et c'est Antoine & Lili qui me l'ont directement envoyée. Je l'adore. Elle ressemble à un coquelicot, elle a la douceur et le moelleux des crêpes (et ça, ça tue !), elle est très large et elle tient donc extrêmement chaud. Elle est chaleureuse, gaie, féminine, élégante (et exactement de la même couleur que ma fleur de cheveux). Je l'ai complètement adoptée. J'ai passé ma soirée à dire que je l'adorais et à la toucher, la sentir, la malaxer... un vrai doudou ! C'est un magnifique cadeau. Comment faire pour savoir qui me l'a offert ?

CIMG1974 CIMG1977 CIMG1982

Edit du 22 janvier pour anonymous : ah bah merci alors !

Posté par couac couac à 15:18 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
lundi 21 juillet 2008

la plante

Connaissez-vous son nom ? Elle me plait beaucoup...

CIMG0284 CIMG0285 CIMG0286 CIMG0287

Posté par couac couac à 20:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 30 mai 2008

knip knip*

* bruit de ciseaux

Vous dites "cheveux", vous ? Parce qu'en l'écrivant, je me suis rendu compte que je disais "ch'feux". Même pas "ch'veux" mais "ch'feux", oui, carrément. Pas vous ?

Posté par couac couac à 16:14 - - Commentaires [10] - Permalien [#]