mercredi 25 avril 2007

au Café de la Bourse

Dans ce café, il y a une ambiance du tonnerre, un condensé de l'ambiance de la cuisine de Pépé et Mémé et de celle de la Villa Savoye de Le Corbusier ( à Poissy). On boit des chocolats chauds fabriqués avec du vrai lait et du chocolat qui a le goût de chocolat et on discute sur fond de RFM.

CIMG6107 CIMG6117

Posté par couac couac à 20:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mardi 3 avril 2007

Le Cameraman

Ce soir, après avoir mangé des gougères achetées chez Monoprix, Monsieur Couac et moi sommes allés au Studio, voir Le Cameraman, de Buster Keaton. C'était parfait de voir ce genre de film en semaine, après une journée de travail, dans une petite salle de cinéma chaleureuse, en petit comité. Je sais que mon mercredi démarrera léger, plein d'espoir et de calme.    

                                                     cameraman

Posté par couac couac à 23:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 9 mars 2007

Alors voilà, soyons francs.

Oui, soyons francs, je suis de bonne humeur. Si ce n'est pas une semaine de vacances géniales que je viens de passer, je veux bien savoir ce que c'est... En plus, je reviens dans mon port et il fait beau et limite bon. Les tulipes sont sorties, elles sont violettes.
Lundi, les parents de Monsieur Couac qui partaient à Paris, nous ont acceptés dans leur voiture nous permettant une pause bienvenue dans notre quotidien havrais. Nous avons pû visiter des expositions et je les ai appréciées ce qui me réconforte puisque lors de ma précédente visite parisienne, toutes les expos épluchées m'avaient considérablement déçue. J'avais l'air d'une fille blasée, je me souviens avoir dit "mouais, jtrouve pas ça génial" à plusieurs reprises. Mais là, j'ai aimé tout ce que j'ai vu et ouf. Au musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, Fischli-Weiss et Dominique Gonzalez-Foerster et Cie; au Palais de Tokyo, Michel Blazy ; et à la Maison Rouge, Tetsumi Kudo, Mounir Fatmi et une partie de la collection d'Antoine de Galbert. Partout, de la matière, de l'intrigue, du sensible et du renouveau, des trucs qu'on avait jamais vus. J'aime bien quand c'est marrant de visiter des expos, quand ça ressemble à prendre un train fantôme et qu'on sent que tout va être possible à tout instant.
Mercredi matin, je suis partie très tôt pour Nantes. Dans le métro qui m'a conduite à la gare Montparnasse, j'étais assise face à un mec qui m'a fait penser à Paul MacCartney. Ca m'a rendue heureuse.

Posté par couac couac à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 18 février 2007

une soirée au Grand Volcan

Vendredi soir, je suis allée voir un spectacle de danse au Volcan : Des Gens Qui Dansent, de Jean-Claude Gallotta. J'ai été assez déçue, malgré deux ou trois passages drôles ou intriguants, j'ai trouvé l'ensemble plutôt mou et sans surprise. Je me suis même surprise à penser à autre chose et à regarder ailleurs que la scène. Mais comme d'habitude, j'ai trouvé les danseurs beaux, charmants, impressionnants. La grâce, ça me fascine.

gallottamilieu

Posté par couac couac à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 12 février 2007

une promenade au Havre

CIMG4314 CIMG4315

Posté par couac couac à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 11 février 2007

le nouveau rendez-vous du dimanche soir

CIMG4319

Au Music Bar, tous les dimanches soirs, c'est boeuf. Tous les musiciens sont les bienvenus (les autres aussi).

Posté par couac couac à 22:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 27 décembre 2006

Patatboem

J'dois vous raconter le spectacle Patatboem qu'on a vu J. et moi vendredi dernier soir au Volcan... C'était bien bien bien ! Ca conciliait plein de bonheurs, genre être à un spectacle, dans une salle de spectacle, avec plein d'autres gens, et en plus manger ! Oui, nous avons mangé au Volcan. La scène était ronde et entourée de tables installée comme des rayons de soleil par rapport à la scène, et assis à ces tables devant des bols, nous avons vu des cuisiniers-musiciens nous concocter un repas (trop bon en plus !) en musique et en rythme. Y en a même un qui jouait de la flute-concombre pour tout vous dire... C'était formidable. En plus, à la fin, ils ont discuté avec nous en nous apportant les plats, y avait une vraie rencontre. Et pis à notre table, y avait la secrétaire de l'école... Et ça sentait bon, tout ça.

Posté par couac couac à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 17 décembre 2006

visite de L'Endroit

Vendredi avec E., nous sommes allés, à 8 personnes, visiter L'Endroit, un site d'exposition d'Art Contemporain où je n'étais jamais allée, enfin si, une fois, mais y avait pas d'expo. C'est loin de tout, sur les docks, dans un ancien hangar avec fenêtres pêtées, sympa en cette saison pour le mec qui garde l'expo, quoi. Là, on y est allés en voiture, une chance que deux d'entre-nous en ait une parce que sinon, L'Endroit est inaccessible en bus, faut y aller à pieds ou à vélo et sans blague, je ne suis pas flemmarde niveau marche à pieds mais ça aurait quand même fait loin, c'est d'ailleurs pour ça que je n'y vais jamais.
J'aime bien être ailleurs qu'à l'école avec des gens de l'école, même si on va pas loin, tout ça prend des goûts de classe verte, comme à l'école primaire et qu'est-ce-que j'aimais ça, et qu'est-ce-que j'en ai des souvenirs par milliers ! Donc bon, déjà, j'étais contente d'être dans une voiture avec des gens de l'école. J'avais pas un super à priori par rapport à l'expo parce que E. nous en avait parlé comme d'une expo d'art un peu genre "support-surface" et ce n'est pas ce qui me touche le plus en général.
En fait, quand on est arrivés, le mec qui allait nous faire la visite avait l'air de s'emmerder un brin (et d'avoir froid aussi) et il avait l'air super content qu'on arrive. Il nous a fait un petit topo par rapport à L'Endroit, lieu qui essaie d'exposer des artistes pas encore trop connus, contrairement au Spot, l'autre centre d'art contemporain au Havre. Il nous a expliqué que L'Endroit allait fermer d'ici sûrement deux ans, parce que ça fait 10 ans qu'ils bossent là lui et ses associés et qu'ils en ont marre, ils ont envie d'autre chose. On a eu une conversation super longue à ce propos et ce mec avait l'air complètement désillusionné et déprimé. Je l'ai bien aimé, il m'a fait penser à Pierre Richard !
Ensuite, il nous a fait une petite visite de l'expo, l'artiste exposé était Nicolas Chardon et d'ailleurs pour les havrais qui sont parmis nous, c'est toujours Nicolas Chardon qui expose aujourd'hui si l'envie vous prend d'aller voir ce qu'il fait. Contrairement à toute attente, ça m'a plutôt plû, cet homme tend du tissu Vichy sur des cadres puis le peint en blanc. Ensuite, il voit encore son vichy à travers la peinture blanche et il peint un carré tout déformé en suivant les carreaux du tissu qui sont eux-même tout déformés à cause de la tension des clous sur le cadre. C'est pas très clair, vaut mieux aller voir soi-même. J'ai trouvé que le côté "vichy" apportait une chaleur au côté "support-surface". Sinon, y avait trois sculptures et une réflexion à propos d'un quadrillage virtuel, enfin bon, faut le voir quoi, mais personnellement j'ai moins aimé cette partie là de l'expo.
En discutant avec le mec qui nous a fait la visite, j'ai appris (mais les autres avaient tous l'air déjà au courant, j'ai encore dû rêvasser pendant que E. nous parlait...) que c'était lui qui exposait en ce moment des dessins à la galerie Du Bellay de Mont-Saint-Aignan. Le monde est vraiment petit.
Après, on est reparti à l'école et on était frigorifié d'avoir passé deux heures pratiquement sans bouger à L'Endroit. Du coup, on a tous bu un chocolat en parlant de nos projets, après. C'était bien, quoi.

Posté par couac couac à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]