lundi 18 décembre 2006

timidité

Je me rends compte que je suis très intimidée par ce blog, que j'ai peur de mal faire, que j'ai peur que ce soit inintéressant. Je suis plus intimidée devant cet écran que face à des vrais gens. Je m'interroge.

Posté par couac couac à 14:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

va falloir s'y mettre

Pourquoi est-ce-que je n'arrive à me mettre au travail que lorsque la nuit tombe et que l'école ferme ? Je dois aller continuer mon film cet après-midi mais c'est dur de se lancer, je préfererais rester au chaud et au calme chez moi. En plus, le temps et mon taux de magnesium ne me permettent pas de prendre mon vélo, je vais devoir prendre le bus, berk berk, berk ! Je détèste prendre le bus. A noter, d'ailleurs, le courage d'une dame qui samedi a demandé aux excités du fond d'éteindre leur musique et de se calmer... je rêve de faire ça mais je n'ose jamais alors j'ai apprécié son courage et je me dis que c'est possible de dire ce qu'on pense et de se faire respecter (ils ont éteint leur musique).
Ce matin, j'ai voulu faire prolonger mon temps d'emprunt de livres à la biblio mais c'était fermé... je vais devoir y retourner demain. Sinon, je suis passée chez Nature & Découvertes à propos des mitaines trouées pour mon père et j'ai appris que des moufles-mitaines ont forcément le pouce troué pour qu'il puisse lui aussi être à l'air libre tout comme les autres doigts quand on porte l'objet en mitaines.
Bon, je crois que je vais devoir aller quand même travailler, je ne voudrais pas avoir des boulots pas finis sur la conscience pendant les vacances.

Posté par couac couac à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 17 décembre 2006

merci, aussi

Merci à Lara et Djej pour les petits commentaires, ça m'a fait plaisir...

Posté par couac couac à 20:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

ouf !

Une bonne nouvelle ce soir : le faucheux qui me barrait l'entrée de mon sac à tubes de peinture n'était en fait qu'un imposteur, soit un noeud de cheveux qui trainait par là. Par pure précaution, je l'ai quand même achevé à coups d'aspirateur.

Posté par couac couac à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

marc lavoine's day

Et ben on peut dire que ce matin, J. et moi, on a inspiré la voisine... Au détour d'une conversation, on a parlé je ne sais pas comment de la chanson "je me sens si seul" de Marc Lavoine et en fait, je l'ai sur mon ordinateur parce que M., la voisine, m'avait demandé de lui graver le cd qu'une de ses copines lui avait prêté. Et donc, ça nous a donné envie de l'écouter pour rigoler en petit-déjeunant et même, on a chanté très fort. Et là, la voisine s'y est mise, bien à fond comme il se doit...

Posté par couac couac à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

achat de cadeaux

J'aime Noël mais j'avoue que l'achat de cadeaux pour tout le monde est quand même angoissant pour moi. J'ai toujours super peur que les cadeaux que j'offre ne fassent pas assez plaisir, je voudrais offrir LE cadeau qu'il faut pour chaque personne. Le pire, c'est qu'en général, je me mets à la recherche d'idées environ une semaine avant le réveillon et la veille (voire le matin même, les années où Noël ne tombe pas un dimanche), je suis souvent dans les magasins à me demander ce que je pourrais trouver d'original... Mais cette année, hé hé hé, tout est différent parce que J. m'a proposé de faire nos courses noëlesques en même temps même si c'est vrai que lui, il avait en fait les trois quarts de ses cadeaux, déjà. Il s'y prend vachement longtemps à l'avance j'ai l'impression (en tout cas par rapport à moi) parce que je me souviens l'avoir entendu dire il y a au moins un mois, voire plus, qu'il avait déjà une idée de cadeau pour chaque personne ! Et donc bon, il a partagé sa motivation avec moi et hier, on a décidé de se lancer malgré le fait qu'on est juste une semaine avant Noël et que la foule des magasins à cette periode est insupportable (surtout dans le centre Coty). On voulait y aller tôt le matin pour être le plus tranquille possible mais comme on s'est levés à onze heure, c'était mal barré... On est partis à une heure et demie et ça a été parce qu'on savait tout les deux ce qu'on voulait et en plus, on n'avait pas besoin d'aller dans les magasins les plus populaires non plus. A la fin de l'aprem, on en avait plein les pattes mais on avait presque tous nos cadeaux. Il me manque juste le cadeau d'O., parce que le magasin de timbres a fermé pour de bon, il est à vendre même. Ca, c'est un peu la merde parce que c'est la seule personne qui voulait quelque chose de particulier... et je doute qu'il y ait d'autres magasins de timbres au Havre. Sinon, j'irais voir à Caen.
J'aimerais avoir tous les cadeaux que j'offre, J. me dit que c'est bon signe, ça doit être vrai. Je dois m'occuper du cadeau que je vais lui offrir, d'ailleurs.
Et sinon, je dois retourner chez Nature & Découvertes parce que les mitaines-moufles que j'ai achetées pour mon père sont décousues sur le pouce !...

Posté par couac couac à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

visite de L'Endroit

Vendredi avec E., nous sommes allés, à 8 personnes, visiter L'Endroit, un site d'exposition d'Art Contemporain où je n'étais jamais allée, enfin si, une fois, mais y avait pas d'expo. C'est loin de tout, sur les docks, dans un ancien hangar avec fenêtres pêtées, sympa en cette saison pour le mec qui garde l'expo, quoi. Là, on y est allés en voiture, une chance que deux d'entre-nous en ait une parce que sinon, L'Endroit est inaccessible en bus, faut y aller à pieds ou à vélo et sans blague, je ne suis pas flemmarde niveau marche à pieds mais ça aurait quand même fait loin, c'est d'ailleurs pour ça que je n'y vais jamais.
J'aime bien être ailleurs qu'à l'école avec des gens de l'école, même si on va pas loin, tout ça prend des goûts de classe verte, comme à l'école primaire et qu'est-ce-que j'aimais ça, et qu'est-ce-que j'en ai des souvenirs par milliers ! Donc bon, déjà, j'étais contente d'être dans une voiture avec des gens de l'école. J'avais pas un super à priori par rapport à l'expo parce que E. nous en avait parlé comme d'une expo d'art un peu genre "support-surface" et ce n'est pas ce qui me touche le plus en général.
En fait, quand on est arrivés, le mec qui allait nous faire la visite avait l'air de s'emmerder un brin (et d'avoir froid aussi) et il avait l'air super content qu'on arrive. Il nous a fait un petit topo par rapport à L'Endroit, lieu qui essaie d'exposer des artistes pas encore trop connus, contrairement au Spot, l'autre centre d'art contemporain au Havre. Il nous a expliqué que L'Endroit allait fermer d'ici sûrement deux ans, parce que ça fait 10 ans qu'ils bossent là lui et ses associés et qu'ils en ont marre, ils ont envie d'autre chose. On a eu une conversation super longue à ce propos et ce mec avait l'air complètement désillusionné et déprimé. Je l'ai bien aimé, il m'a fait penser à Pierre Richard !
Ensuite, il nous a fait une petite visite de l'expo, l'artiste exposé était Nicolas Chardon et d'ailleurs pour les havrais qui sont parmis nous, c'est toujours Nicolas Chardon qui expose aujourd'hui si l'envie vous prend d'aller voir ce qu'il fait. Contrairement à toute attente, ça m'a plutôt plû, cet homme tend du tissu Vichy sur des cadres puis le peint en blanc. Ensuite, il voit encore son vichy à travers la peinture blanche et il peint un carré tout déformé en suivant les carreaux du tissu qui sont eux-même tout déformés à cause de la tension des clous sur le cadre. C'est pas très clair, vaut mieux aller voir soi-même. J'ai trouvé que le côté "vichy" apportait une chaleur au côté "support-surface". Sinon, y avait trois sculptures et une réflexion à propos d'un quadrillage virtuel, enfin bon, faut le voir quoi, mais personnellement j'ai moins aimé cette partie là de l'expo.
En discutant avec le mec qui nous a fait la visite, j'ai appris (mais les autres avaient tous l'air déjà au courant, j'ai encore dû rêvasser pendant que E. nous parlait...) que c'était lui qui exposait en ce moment des dessins à la galerie Du Bellay de Mont-Saint-Aignan. Le monde est vraiment petit.
Après, on est reparti à l'école et on était frigorifié d'avoir passé deux heures pratiquement sans bouger à L'Endroit. Du coup, on a tous bu un chocolat en parlant de nos projets, après. C'était bien, quoi.

Posté par couac couac à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 15 décembre 2006

le groupe

On me demande de donner un dossier à propos de ce que m'évoque "le groupe", pour peut-être participer à une expo collective à ce propos, à la galerie Du Bellay de Mont-Saint-Aignan. Comme j'étais focalisée sur l'idée que la date de rendu du dossier approchait, je n'arrivais pas à m'y mettre, mais la prof m'a demandé de me concentrer sur ce que représente le groupe pour moi. Alors voilà, depuis, j'écris tous les souvenirs de groupe que j'ai et je me rends compte que mine de rien, c'est un thème très large ! Qu'est-ce-qu'on ne traverse pas comme groupes ! Entre le groupe de rock dans lequel on me proposait de jouer à la fac, le groupe qui part en voyage scolaire à l'école primaire, le groupe de copines "hippies" au collège... Et maintenant, je fais même partie du groupe de ceux qui font un blog ! Et aussi du groupe de couture du coin, d'une chorale, du groupe des étudiants, du groupe des inquiets... En fait, on peut en trouver plein, des groupes ! Et vous, vous faites partie de quels groupes ?

Posté par couac couac à 09:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
jeudi 14 décembre 2006

un peu moins le début mais quand même - un truc

Il faut que je commence maintenant sous peine d'écrire 10000 messages juste pour dire que c'est difficile de se lancer et de raconter sa vie en public (tout en étant seule face à son ordinateur). Alors commençons par le commencement.

Hier, j'avais la flemme d'attendre le bus pour rentrer de l'école. Il faisait beau et puis j'avais envie de flâner et surtout pas de prendre le bus, lequel est gorgé de gens qui écoutent de la musique très fort, pas très aimables. En plus, le bus, ça secoue. Du coup, je suis rentrée à pieds et c'était formidable, je suis rentrée dans deux petites boutiques que je ne connaissais pas. L'une, "Bazar Mondain", présente des vieux très beaux meubles genre les mêmes que dans l'appart' Perret, mais à vendre. C'est cher mais c'est beau. L'autre, "La Bobine", vend des habits d'occasion, y a une vraie bonne ambiance là-dedans, une belle lumière et puis c'est petit, serré, avec une vraie profusion de vêtements, on est tout serré entre les rayons. J'aime bien ça. Et j'ai rencontré que des vendeuses sympa et de bonne humeur. Et la bonne humeur, c'est contagieux, tout comme la mauvaise d'ailleurs. Je ne peux pas m'empêcher de constater que quand je m'adresse à quelqu'un qui me répond sur un ton de mauvaise humeur, et bin après je me sens toute penaude, ou bien énervée, ou bien déçue, désillusionnée. Je ne sais pas si ça a toujours été le cas ou si là c'est parce que je suis en complète recherche de gaité et d'humanité.

Posté par couac couac à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

le début du début

Et ben voilà, Marie m'a communiqué la folie du regardage de blogs et j'avoue que tout de suite j'ai trouvé ça passionnant. Ca fait quatre mois que j'ai mes préférés que je lis si possible tous les soirs, et puis ça fait du bien, j'aime bien ce sentiment de vie réelle et en même temps très abstraite puisque certains blogs que je suis depuis un petit moment sont territoires de femmes dont je ne connais ni le prénom, ni la localisation... J'ai fini par trouver dommage de ne pas pouvoir participer moi aussi à cette grande conversation alors je me lance (timidement, quand même). A très bientôt et bienvenue sur radio couac !

Posté par couac couac à 21:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]