dimanche 1 avril 2007

culotte en drap

Je voulais faire un truc vite-fait bien-fait, je me suis dit "et pourquoi pas une culotte ?!...". On dira que c'est un prototype car elle n'est pas très bien finie mais je vous prie de me croire, elle me va parfaitement !

CIMG5760 CIMG5761

Posté par couac couac à 20:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

en revenant de Sainte-Adresse...

... nous n'avons pû résister à une bonne baguette fraîche accompagnée de confiture d'abricots de ma Maman.

CIMG5767

Posté par couac couac à 19:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
vendredi 30 mars 2007

help

Il y a dans mon école un chinois que j'appelle "le chinois perdu" parce qu'il ne me parle que pour me demander de l'aide, toujours avec beaucoup d'affolement et je sais qu'il compte sur moi. Aujourd'hui, alors que j'entrais à la cafet' pour prendre un petit chocolait, il m'a sauté dessus, accompagné d'une de ses amies chinoises. Ils étaient très paniqués. Il m'a dit vouloir de l'aide puis j'ai demandé pourquoi, il m'inquiétait un peu à être si inquiet. Ensuite, c'est sa copine qui m'a expliqué le problème : il s'était trompé trois fois de "code PIN" en voulant allumer son téléphone portable, et celui-ci s'était bloqué. Et, tout les deux, ils n'osaient pas appeler SFR. Ils comptaient donc sur moi pour le faire à leur place.
J'ai donc appelé le service client, qui a aussitôt et sans encombres débloqué le téléphone du jeune homme. Ca a pris environ trois minutes, mais j'ai eu l'impression que je lui avais sauvé la vie (tellement il semblait rassuré et soulagé), et je me suis dit qu'il fallait vraiment beaucoup de courage pour venir s'installer dans un pays dont on ne maîtrise pas trop la langue, si loin de là où on a grandi, si loin de tout ce à quoi on est habitué.

Posté par couac couac à 16:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
jeudi 29 mars 2007

"j'avais une cabane près d'un petit ruisseau, j'avais une cabane entourée de roseaux" (extrait d'une chanson apprise au CE2)

Ce matin à 8h20, mon téléphone a sonné. C'était ma voisine du dessus, qui m'appelait alors qu'elle était postée juste derrière ma porte d'entrée, si bien que je l'entendais en double (parce qu'elle parle un peu fort, surtout au téléphone). Elle m'a annoncé que deux de ses collègues (elle travaille dans une agence immobilière) étaient là avec elle et qu'ils voulaient visiter mon studio pour en estimer la valeur et voir si il y avait d'éventuels travaux à y faire, parce que la propriétaire voulait vendre. Comme ils étaient juste derrière la porte et que ma voisine est sympa comme tout, je n'ai pas eu le tempérament nécessaire pour refuser catégoriquement. J'ai ouvert. Elle est entrée avec ses deux collègues encostumés, encravatés, alors que je venais de finir mes Chocapic choc choc chocolat et que j'étais complètement endormie. Monsieur Couac, pour lui, c'était pire puisqu'il n'avait même pas fini son p'tit dej' et qu'il était assis devant son bol de lait au chocolat... Les deux monsieurs et ma voisine ont tout bien regardé (en plus, je dois avouer que comme j'avais été prévenue de leur visite environ dix secondes à l'avance, je n'ai pas eu trop le temps de ranger... y avait une énorme pile d'habits sur mon fauteuil, des papiers partout par terre, accompagnés de jeux de société et de bandes-dessinées... (pour mes soeurs, pensez plutôt à ma chambre chez les parents et vous comprendrez)) puis sont repartis en souhaitant un bon petit déjeuner à Monsieur Couac.

Posté par couac couac à 23:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

poésie contemporaine

Un jour, les profs du cours d'écriture ont décidé de nous faire écouter de la poésie contemporaine, lue. Performée, des fois. Entre autres auteurs, ils nous avaient fait écouter Charles Pennequin (qu'il faut entendre autant que lire - sa lecture donne une dimension différente à ses écrits, je trouve), dont nous avons encore écouté un extrait cet après-midi lors d'une conférence de Jérôme Mauche organisée à l'école. Demain matin, je dois voir ce dernier pour parler de mon travail, je suis ravie. Moi aussi je veux faire de la poésie...

Posté par couac couac à 22:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 27 mars 2007

Le livre qui explique comment faire des "top hats" en marshmallows

Et aussi la soupe aux fraises Tagada, les pommes rôties au caramel, la mousse aux After Eight... et tellement d'autres trucs qui ont l'air trop bons. Bonbons Forever, de Trish Deseine, aux éditions Marabout.

Bonbons_forever_Trish_Deseine__748641

Posté par couac couac à 12:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
lundi 26 mars 2007

les bandes-dessinées adorées

De retour de notre super chouette week-end à Auxerre, voici comme prévu pour Mariska, photos et références de nos bandes-dessinées adorées. Celle de Monsieur Couac, c'est M le Magicien, de Massimo Mattioli, éditée par L'Association.
La mienne, c'est Move to the City, de Tom Gauld, aux éditions B.ü.L.b comix.

CIMG5683 CIMG5685

Posté par couac couac à 17:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 20 mars 2007

badges du soir, bonsoir

Le tissu "portugais" (ça, c'est moi qui le dis) que Maman m'a payé chez Emmaüs pendant les vacances m'a déjà servi à faire des badges... Et comme il m'en reste encore pas mal, je peux envisager de faire d'autres bricoles avec. Mais ce n'est pas évident parce qu'il est plein de trous !...

badges

Posté par couac couac à 18:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

j'crois que j'ai un pouvoir magique

Et quel pouvoir !... Voilà : chaque fois que je regarde par la fenêtre de ma chambre, je vois un bus passer dans la rue. Mais je dis bien CHAQUE fois. Genre même quand je suis assise dos à la fenêtre, et bien si je me retourne un quart de seconde, un bus passe. Et pourtant, il ne passe pas si souvent que ça, ce bus-là.
Monsieur Couac prétend que j'ai de bonnes oreilles et que je l'entend arriver de loin. Moi j'espère que c'est de la magie.

Posté par couac couac à 17:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 19 mars 2007

se déplacer au Havre

Aujourd'hui, un mec envoyé par la ville est venu chez moi pour me poser quelques questions parce que je faisais partie des mille havrais tirés au sort pour répondre à une enquête quant à la qualité des déplacements au Havre, aussi bien à pieds qu'en voiture ou en bus, en moto, ou à vélo. Je l'attendais avec impatience car j'ai beaucoup de choses à dire, justement, à ce propos.
Mais finalement, il n'était pas très serieux, ne me lisait pas les questions en entier (du coup, j'étais obligée de lire par-dessus son épaule pour comprendre) et (et je sais qu'il n'y était pour rien, lui) le questionnaire ne demandait jamais si j'avais des trucs particuliers à dire. Je pensais pouvoir expliquer combien il est chiant de devoir descendre du trottoir pour aller sur la route, quand on est piéton, parce qu'il y a des poubelles ou des voitures qui l'encombrent complètement, ou bien je voulais dire combien je trouve dommage d'avoir laissé crever les rues piétonnes pour créer le Centre Coty, ou bien je voulais dire que je touve ça hyper chiant qu'il n'y ait pas de bus après 22h15, ou bien je voulais dire que les voitures garées sur les pistes cyclables à tout bout de champ, zut.
Mais le questionnaire, lui, voulait juste savoir combien de fois j'étais sortie de chez moi vendredi, pour faire quoi, et aussi à quelle adresse se situait mon école. Bref, c'était nul. A la fin, j'ai quand même réussi à glisser au mec tout ce que j'avais à dire. Il n'a rien noté, m'a dit, à propos de l'absence de bus de nuit "oui, mais avec l'insécurité, tout ça...". Je lui ai rétorqué qu'il y aurait moins d'insécurité si il y avait plus de monde dans les rues la nuit, et que les gens sortiraient plus si il y avait des bus la nuit et que donc tout irait mieux. Il m'a dit qu'il était d'accord, m'a demandé la permission de me prendre une mandarine puis il est parti. Je me suis fait un pote, il était sympa et on a bien rigolé, mais je ne me sens pas écoutée par ma ville.

Posté par couac couac à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]