samedi 27 octobre 2007

Paul a un manteau neuf

Et bien moi aussi.  Anvers, c'est la meilleure ville de la terre pour le shopping, sans blague. 'y a plein de magasins formidables et que je n'avais jamais vus nulle part. Je me suis acheté un petit manteau bleu pétrole tout chaud, qui se transforme en cape à la demande.

CIMG7732CIMG7733

Posté par couac couac à 22:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

balade à Anvers

Aujourd'hui, nous sommes allés à Anvers, voir l'exposition de sculptures gonflables de Paul Mac Carthy. Nous en avions entendu parler par un numéro d'Art Press et j'avoue avoir rigolé bêtement, un peu gênée, devant les images de crottes géantes alors vues en photo dans le magazine. En vrai, c'était plus fin que ça ; de loin, une forme indéfinissable, proche du tas de terre ; de près, quelque chose de vertigineux et ne ressemblant finalement plus à grand chose. Finalement, c'était un moment très particulier et plutôt plaisant.

CIMG7726

Posté par couac couac à 22:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
vendredi 26 octobre 2007

...

Merci pour le conseil firefox ! Je me sens revivre. Sinon, j'ai tellement de choses à raconter que je ne sais plus par où commencer alors je crois que je vais parler en vrac (avec des tirets, pour l'organisation).

- J'ai pris une douche, là, il y a deux heures. Elle était chaude ! Bouillante, même, pour compenser ce mois à l'eau glaciale. Je me sens détendue... mais tellement détendue ! D'autant que pendant ce temps, Couacman m'a préparé un repas chaud, avec des légumes et du poisson. Le luxe.

- Mi-septembre, la voisine du premier, qui a emménagé à peu près en même temps que nous, est venue nous demander de l'aider à monter un meuble Ikéa qui selon elle était difficile à construire. En fait, elle n'avait même pas sorti les planches des cartons et on s'est monté son armoire tout seuls, en 2h00, alors qu'elle était super malaimable et qu'elle se contentait de nous regarder faire et de nous tendre vis et tournevis. Trop bêtes, nous n'avons rien dit sur le coup mais nous nous sommes lâchés en rentrant chez nous et secrètement, nous ne l'aimons plus.

- J'ai vu "Quo Vadis" au cinéma, et aussi "4 mois, 3 semaines et deux jours" et également "Jesus camp".

- Mes cheveux ont tellement poussé que j'ai ma frange dans les yeux.

- Couacman a en sa possession un livre qu'il appelle sa "Bible" et qui n'est autre qu'un bouquin de farces. Il m'a déjà eue une fois en remplaçant mon savon au miel par un savon piégé, avec capsule d'encre intégrée en-dessous. Depuis, nous n'avons toujours pas nettoyé le lavabo, qui est tout bleu. Je réfléchis à une riposte mais je suis moyennement douée pour ce genre de trucs... toutes les idées sont les bienvenues dans les commentaires, de toute façon, il lit très peu ce blog.

CIMG7700 CIMG7678

Posté par couac couac à 23:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
jeudi 25 octobre 2007

les Couac à Bruxelles

Hello !
Internet marche ! Je suis ravie de retrouver vos blogs et celui-ci. J'ai l'impression que vous avez déménagé avec moi (et j'en suis bien heureuse).
Par contre, nous n'avons toujours pas de gaz. Demain. Ouf ! Ca fait un mois qu'on mange froid (du coup, on mange quinze tablettes de chocolat par jour, environ, pour compenser), qu'on se lave à l'eau glacée ou à la bouilloire (ou alors, on ne se lave pas. Qu'est-ce-qui est pire ?) et qu'on se gèle les pieds et tout le reste aussi, vu que l'hiver est arrivé (et d'ailleurs, je n'ai pas de manteau et tous ceux qui me plaisent coutent au moins 200 euros ; alors je porte toujours ma veste trop petite, qui ferme avec des pressions, et qui "explose" à chaque fois que je bouge un morceau de bras (et je me les pèle grave).
Couacman apprend le flamand tous les lundis soirs depuis lundi. Il m'a refait son cours en rentrant, je sais dire "je m'appelle Couacwoman" : c'est "ik heet Couacwoman", j'crois. Moi j'aime toujours le droit et le mercredi soir au dîner, je refais mes cours à Couacman qui me pose plein de questions que je pose au prof qui a l'air trop content.
Sinon, je suis en train de faire un truc qui me paraît un peu incroyable et que je ne sais pas trop si je regretterai ou pas... voilà : je change de voie : en gros, je viens de faire cinq années d'études d'art, trois à la fac et deux aux beaux-arts. En arrivant ici, j'ai choisi une option qui me semblait permettre de travailler n'importe-quel médium, pour que le médium soit au service de l'idée, un peu. Et bien finalement, cette option était un peu trop axée "multimédias" pour moi... j'ai stressé parce que je n'avais déjà plus envie d'aller à l'école, au bout de trois semaines !... et là, j'ai découvert l'option "illustration" et j'ai décidé de changer. Je fais des études d'illustration (depuis lundi). Et je suis en deuxième année. Et les arts-plastiques ? Je suis trop contente de cette spécialisation qui m'enthousiasme complètement. Et en même temps, j'ai un horrible noeud dans le ventre, une impression de ne pas avoir terminé ce que j'avais commencé, depuis cinq ans quand même... et je ne m'en sortais pas trop mal en plus... je me sens bizarre et j'ai peur de me fabriquer des regrets en n'y revenant plus jamais, en ne finissant jamais.

Sinon, comment faites-vous pour changer de police et insérer des photos sur votre blog, vous qui avez un I-Mac (parce que c'est l'ordinateur de Couacman qui est connecté et c'en est un).

Bon appétit et à très vite, maintenant.

Posté par couac couac à 21:46 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
lundi 15 octobre 2007

vite vite

Je vous écris d'un ordi pourrite dans un phone shop. Quand je tape des points d'exclamation, il écrit "=". Alors il n'y aura pas d'exclamations dans ce post mais pensez bien que l'enthousiasme est là quand même.
Nous aurons internet à la maison le 25, ça va être long mais ensuite, je vous raconte tout, les retrouvailles avec Couacman, le cambriolage des voisins, l'immeuble qui a brûlé (pas le notre), la voisine qui nous fait monter ses meubles Ikea... tout, quoi (point d'exclamation).
Sinon, cette nuit, Satine, j'ai rêvé de toi, c'était super (point d'exclamation).
Et bienvenu à Julien le kiné (point d'exclamation).
A bientôt, vous me manquez beaucoup...

Posté par couac couac à 11:52 - Commentaires [14] - Permalien [#]

vendredi 21 septembre 2007

bientôt

Bientôt sur ce blog : la preuve que le matin, pour aller à l'école, je passe devant deux boutiques pittoresques : Fritland et Chocoland. Si si !

Posté par couac couac à 21:12 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
jeudi 20 septembre 2007

le temps qu'il fait

Sinon, j'me les gèle grave, à Bruxelles (les pieds). Il y a des suisses et autres français à l'école, et ben ils ont tous sorti leurs écharpes, manteaux d'hiver (fourrés à la moumoute) et bottes chauffantes. Je les envie mais je n'ai emmené que mon ciré et trois tee-shirts d'été (parce que quand je suis partie, dimanche, il faisait beau au Havre). J'ai le cou à l'air à faire frémir n'importe-quelle mère de famille et je frissonne tout le temps. Couacman : viens vite.

Posté par couac couac à 18:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

nouveau trousseau !

Sinon, demain, je vais chercher les clefs de chez Couacman et moi !... Hu hu ! :-)
Et après-demain matin, Couacman, son frère et ma copine qui bosse dans la pub débarquent avec nos affaires... On va pouvoir s'installer chez nous. Je vais un peu devoir camper, toute seule, les premiers jours (Couacman repart deux/trois jours au Havre en début de semaine prochaine (pour vous raconter toute sa vie)). C'est pas confortable, hein, un tapis de sol (dites-moi, que je me prépare à l'idée) ?
Ensuite, on ira chez Ikéa s'acheter des merveilles (enfin... un lit, un matelas, une couette, une housse de couette et une étagère, en fait)... chouette chouette chouette...

Posté par couac couac à 18:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

pour être honnête

Pour être honnête, la rentrée à l'école d'art royale, c'est pas trop fatiguant. J'ai juste eu, en-dehors du cours d'histoire de l'art contemporain, un cours de droit. Et bien j'adooore ça. Ca fait du bien d'être au courant des réalités du monde. Le prof est super et son cours aussi. Pour l'instant, il nous a expliqué le fonctionnement du gouvernement belge, je trouve ça passionnant.
En plus, je me suis fait des copines du genre : on mange ensemble le midi, on a plein de trucs à se raconter et j'ai même fait les magasins avec l'une d'elle cet aprem' (je suis rentrée dans les mêmes 10000 H&M que lundi...) (non Maman, t'inquiète, j'ai rien acheté). Aussi, on s'est assise sur un banc avec deux bouteilles de jus de fruits de chez Exki, puisque Mariaba et Thomas du Bus m'en avaient tout les deux parlé... C'était bon ! Rien que du jus pur jus. Un vrai goût de carotte et on a discuté pendant deux heures...
Le point noir de la journée, c'est que j'ai eu mon premier cours de pratique artistique aujourd'hui et j'étais trop stressée de ne pas pouvoir continuer (peut-être) le projet personnel que j'ai commencé l'an dernier puisqu'il correspond moyen à l'intitulé de l'atelier ("art dans l'espace public") et j'ai bien fait profiter de mon stress au prof, je crois que je l'ai un peu saoulé... Merde...
Sinon, j'ai aussi appris qu'accessoirement, le diplôme, ici, c'est à la fin de la quatrième année (cette année donc). La cinquième année est professionnalisante : tout ça ne m'arrange pas des masses...

Posté par couac couac à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 18 septembre 2007

la rentrée

Je vous le dis tout net : la rentrée, c'était nul. Heureusement que ça s'est arrangé aujourd'hui (un truc qui n'a rien à voir : dans le pré-métro aujourd'hui, j'ai vu un mec super chic en costume cravate, qui portait des chaussettes décorées de toucans).

Hier, donc : je n'ai PAS FERME L'OEIL DE LA NUIT, excitée que j'étais. Ou plutôt si : je me suis endormie vers 5h00, pour me réveiller à 6h50, super. Bref : j'étais endormie comme pas possible et quand je suis fatiguée, je suis dépressive, c'est bien connu. Comme il y avait un rayon de soleil au moment de partir, j'ai juste mis un petit gilet et je n'ai pas pris mon parapluie (ben voyons). J'ai pris le tramway à 8h00 pour arriver à 8h45, soit un quart d'heure à l'avance (j'aime bien être en avance). Sauf que : c'était marché à Saint-Job et le tramway s'est retrouvé coincé dans un embouteillage monstre... Et ensuite, j'ai attendu ma correspondance pendant 20 bonnes minutes. Bref, je suis arrivée à 9h15 à l'école, catastrophée, congelée et l'oeil vitreux. J'avais déjà envie de pleurer (je suis une mauviette (mais de mauvaises conditions de départ, ça m'achève)). Bon, premier coup de bol de la journée : en fait, je n'avais pas cours, le prof était (déjà !) absent. J'ai noté mon emploi du temps en discutant avec deux filles de ma classe (en arrivant, il y avait foule dans le hall, je suis allée vers deux filles et pouf ! Magique : elles étaient dans la même classe que moi) mais je ne me suis pas entendue avec elles. Je ne saurais pas expliquer pourquoi mais le courant n'est pas du tout passé, j'étais très mal-à-l'aise et je me détèste dans ces moments-là, je deviens nunuche et stressée. J'étais mal dans ma peau bien comme il faut.
Je me suis barrée de l'école au plus vite et je me suis retrouvée à errer dans la rue. Je suis rentrée dans 6 H&M différents (tous dans la même rue). Je n'ai rien acheté (j'ai pas de sous 'pis y avait rien). A 11h00, les doigts bleus (j'exagère un peu), je suis allée m'asseoir au chaud dans un café. J'ai bu un thé et puis je me suis dit qu'il fallait absolument que je joigne Thomas du Bus, mon pote qui vit à Bruxelles et que je n'avais pas vu depuis un bail. J'ai appelé sa mère pour avoir son numéro de téléphone belge et ensuite, lui parler a considérablement réchauffée l'ambiance de ma journée pourrie. On a décidé de se voir l'après-midi. En attendant, je suis allée m'acheter un sandwich à manger sur un banc mais il s'est mis à pleuvoir et j'avais les pieds trempés (j'étais en sandalettes). J'avais froid au ventre aussi. C'était vraiment pas chouette en fait.
A 14h00, j'ai retrouvé le propriétaire de notre nouvel appart', et aussi un expert INCROYABLE. Il a sorti un dictaphone et s'est mis à décrire à une vitesse folle tout ce qu'il voyait dans l'appart', en parlant très très fort. Ca a duré 25 minutes. J'étais subjuguée.
Ensuite, j'ai retrouvé Thomas du Bus qui m'a fait faire une visite de Bruxelles en moins de deux heures, on peut dire que ça m'a réchauffée car il marche vite, le bougre !
Je suis rentrée un peu plus tranquille que je n'étais partie le matin.

Cette nuit, j'ai dormi 11h00, alors ça allait mieux. J'ai mis un pantalon avec un collant en laine en-dessous et des baskets. Mmmmhhh, c'que j'ai eu chaud !
L'école, c'était génial. J'ai revue une des deux filles d'hier et le courant passe effectivement moyen. Par contre, je me suis fait deux potes et on a déjà bien rigolé. Il y a même un mec qui s'est moqué de mon ciré jaune ! Ca m'a fait plaisir...
En plus, le cours que j'ai eu était super : normalement, c'était histoire de l'art contemporain. En fait, le prof raconte des anecdotes pendant deux heures trente. J'ai adoré. C'était passionnant. Lui-même se marrait tout seul, il était trop content d'être là, c'était formidable. Ce prof est trop mignon.

Ce soir, j'ai acheté du chocolat aux noix de pécan caramélisées et du jus de fraise. Je suis super heureuse.

Posté par couac couac à 21:08 - - Commentaires [16] - Permalien [#]