jeudi 30 avril 2020

confinement je me réjouis

Aujourd'hui, ça m'a semblé plus simple que d'habitude d'être confinée, parce qu'il pleuvait à verse. C'est agréable, la pluie, quand on n'est pas dessous. J'aime bien ne pas allumer toutes les lumières, juste une toute petite pas loin de moi, être bien éclairée. Dessiner dans cette petite lumière chaude. Je regarde beaucoup par la fenêtre, dehors il fait tout sombre, et je me sens comme dans une grotte accueillante, là, à mon bureau. Si je regarde plutôt vers l'intérieur,vers le reste de la chambre, il fait presque noir. Alors je me sens vraiment comme dans une bulle rassurante, là, sur ma chaise, devant mon dessin. Si en plus j'écoute la radio, que ma tête peut s'évader vers ailleurs, une discussion enrichissante sur un sujet intéressant, une émission qui parle de culture, si mon corps peut être dans l'agréable de mon travail sur ma petite table et mon cerveau à Paris dans une expo, ou dans un livre qui fait réfléchir, alors j'ai tout gagné. Si au loin, de l'autre côté de l'appart', j'entends J & J discuter, jouer, bricoler, que je les entends rire, ou bien si ils ont cuisiné et que je sens l'odeur du chocolat, alors je suis la plus heureuse de la Terre. Si mon bébé tape un peu des pieds dans mon estomac, comme pour me saluer, alors je ne vois pas ce que je peux demander de plus.

Posté par couac couac à 21:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]