mardi 21 avril 2020

confinement, lentement

Je ferais bien des puzzles mais on en a un seul (de plus de 10 pièces, je veux dire), qu'on connaît par coeur...Mais aujourd'hui, on a trouvé une alternative contentante. On a trouvé un beau grand coloriage (dans l'enveloppe en papier du Youpi de Jojo, reçu ce midi), et colorier, ça fait un effet légèrement similaire au fait de trouver la place des pièces de puzzle. On écoutait Radio Pomme d'Api en même temps, on parlait un peu (couleurs utilisées, feutres trop secs, musiques entendues), on rêvassait pas mal. Nickel. Après, on a poursuivi le rangement de sa chambre, on a dédié un morceau d'étagère aux constructions en Lego trop précieuses pour être démontées.

Demain, J. va travailler à Lyon et je ressens un très léger fond de panique à passer une journée sans lui, comme si je n'allais plus savoir faire. J'ai déjà réfléchi au fait que le midi, ça allait être pâtes au comté, et que peut-être on pourrait aller marcher et faire de la trottinette dans le quartier. Je me sens comme une maman qui vient d'accoucher et qui va passer sa première journée seule avec son bébé (sauf que mon bébé a six ans, ok).

Je suis allée marcher une demie heure ce matin, notre quartier direct est très chouette, mais dès qu'on s'éloigne de deux rues, il est franchement inintéressant... Il va falloir trouver un lieu génial où aller marcher en rond, un endroit avec des arbres, des fleurs et des insectes. Il y a ça mais à légèrement plus d'un kilomètre... Le masque donne chaud et donne aussi une drôle de sensation. Bof...

Posté par couac couac à 22:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]