jeudi 9 avril 2020

confinement gnangnan

C'est le soir, enfin seule ! Je m'écroule devant internet, j'ouvre un site, et là, une énorme musique genre techno se met en marche (et bien sûr, le son de l'ordinateur est au max). Évidemment, immédiatement, Joachim (qui était couché) déboule "c'était quoi cette musique Maman ?" et en même temps, le bébé se met à donner de grands coups dans mon ventre - comme un aperçu de ce qui m'attend ;-)

J'ai du mal avec le moral. J. va super bien, lui, j'ai donc suivi son conseil de sortir avec eux sur le parking pour prendre l'air et le soleil cet aprem', et surprise, un nouveau numéro de Biscoto m'attendait dans la boîte aux lettres, que j'ai lu en plein cagnard, assise sur la boîte électrique du portail. Le portail est en panne, bloqué ouvert, et heureusement, ça donne une sensation de liberté, même si on n'en franchit pas le rail.
Et J. avait raison, c'était bien, cette sortie. Un changement d'atmosphère. Une coupure. Mais du coup je n'ai pas eu de moment seule à la maison...

En remontant, je me suis assise dans la cuisine, et j'ai repensé à la sensation d'acheter de nouvelles sandalettes quand on est enfant. Déjà, c'est la fête, la perspective des nouvelles chaussures. Il faut aller au magasin, on peut choisir d'essayer toutes celles qu'on veut... On choisit et on repart avec, aux pieds... Elles sentent le cuir mais pas que : peut-être aussi la teinture ? Elles ont une couleur super flash parce qu'elles sont neuves. Vert menthe à l'eau, bleu roi, rouge cerise. La semelle intérieure est parfaitement lisse, sans craquelure. La semelle extérieure est propre, claire et sent bon, elle aussi. Elles sont extrêmement froides sous le pied. On les garde sur soi une fois à la maison. Ca sent les vacances. C'est toute une ambiance. On a hâte d'être à lundi pour les mettre à l'école. Le lundi, on se met en jupe et dans la rue, tôt le matin, on a un peu froid aux jambes mais c'est trop bon parce que tout sent la fin de l'année scolaire. On aime les gens, on se sent bien. On les a achetées un samedi et du coup, le soir, il y a un truc bien à la télé (Fort Boyard ?), qu'on regarde avec les sandalettes toujours aux pieds.
Éventuellement, avec les sandalettes neuves, on met un petit coup de vernis rouge framboise sur les ongles des orteils...

Aujourd'hui, ça fait 14 ans que Jérome et moi sommes devenus Jérome et moi. On a pensé à ce qu'on faisait à Bruxelles pour cette occasion et on a évoqué toutes sortes de restaurants dont nous nous souvenions des noms, des plats-phares, des ambiances. J'aime bien cette possibilité d'y être juste en en parlant.

Posté par couac couac à 21:30 - - Commentaires [14] - Permalien [#]