Hé hé, salut ! Ça va ?
Aujourd'hui, c'est le grand relâchement : J. ne travaillait pas ! Ah quel bonheur de déléguer !
J. est un peu le meilleur compagnon de jeu de J. et j'ai apprécié le plaisir de les entendre construire une cabane dans la chambre de J. pendant que je bossais.
Alors la petite vie se met en route, on commence limite à avoir des habitudes, les devoirs, la couture (indispensable (ce n'est pas moi qui le dis)), la cuisine.
Je me suis mise à la gym ce matin. Finalement, ce que je trouve dur, plus que de ne pas profiter du printemps qui nous appelle, c'est l'absence totale d'exercice physique. Alors ce matin, au saut du lit, hop ! Fitness avec une prof qui m'a prévenue dès le départ qu'elle allait mettre le fire dans mon corps, et c'était vrai, à la fin, j'étais en faïeur.
La dame de la sncf, en face, continue de délivrer ses messages aux quelques trains qui s'arrêtent encore, sauf que, comme tout est si silencieux, on a l'impression qu'elle crie.
Je réfléchis à un grand projet familial qui nous occuperait tous les trois pendant tout ce temps. Un truc à mener sur le long terme, et qui nous filerait de l'énergie et de la joie.
Ca va, vous ?