lundi 17 octobre 2016

Quand j'étais petite, des fois, on faisait une activité qui déchirait sa race : on rangeait les tiroirs. Deux très grands tiroirs sous nos lits superposés, un pour ma soeur et un pour moi. Une fois de temps en temps (suffisamment rarement pour que ce soit délicieux et incroyable), ma mère disait "bon, on range vos tiroirs ?" et OUIIIII, c'était trop bon ! Alors d'abord, on les faisait un par un, ils étaient complètement en vrac (le mien en tout cas) vu que je gardais tout et rangeais tout dedans mais sans l'ouvrir : je glissais tout par la fente entre le tiroir et le sommier du lit au-dessus, comme dans une boîte aux lettres, quitte à pousser un peu violemment si des trucs gênaient. Comme je ne l'ouvrais absolument jamais, je savais qu'on allait trouver des trésors enfouis et oubliés.
Bref, on s'installait, ma mère, ma moyenne soeur et moi, et la grande aussi était là, et on commentait chaque chose extirpée du fatras ce qui occasionnait beaucoup de rire et de joie. On se racontait un peu nos vies, ou des souvenirs évoqués par ce qu'on trouvait.
Le pompon, c'est quand tel un chat silencieux, mon grand frère sortait de sa chambre pour venir s'installer discrètement dans la nôtre, de la lecture sur les genoux genre "je suis là mais pas là", mais tout en riant avec nous à nos blagues, et en ayant lui-même quelques petites phrases bien senties.
Une fois, la très grande a eu la bonne idée de lancer le magnétophone et d'enregistrer le temps d'une face de cassette le rangement des tiroirs. J'ai perdu la cassette mais je l'ai écoutée pas mal de fois avant ça, et je me souviens de la petite voix aigüe de ma moyenne soeur, attrapant toutes sortes de choses dans son tiroir en me disant "ça je te le donne ! Ah, ça aussi !", et on m'entend répondre avec une voix tout aussi aigüe "oh ouiii, oh ouiiii !" et on entend ma mère dire avec un air indigné "bah non mais si tu lui donnes tout ton foutoir on ne va pas s'en sortir !" et on m'entend répondre avec ma voix aigüe "oh non mais j'adoooore, j'ai toujours rêvé de l'avoir...".
Ca reste un de mes meilleurs souvenirs d'enfance je crois, le rangement des tiroirs.

La semaine dernière, il y a un jour où au réveil de la sieste de Petit J., il jouait dans sa chambre et je suis venue m'asseoir par terre près de lui avec le matériel pour coudre des étiquettes dans ses fringues. Il était hyper content, on a discuté, rigolé, il a regardé ce que je faisais. Il a joué et moi je cousais. Ca m'a rappelé le rangement des tiroirs.

Posté par couac couac à 22:18 - - Commentaires [19] - Permalien [#]