vendredi 18 mars 2016

Bon, ça y est, cette semaine est passée... une semaine où J. était en formation, ce qui rime pour moi avec levers plus tardifs que d'ordinaire, mais du coup, réveils en même temps que Petit J. = pas de temps pour moi le matin, pour bosser, pour rêvasser, pour écouter la radio, pour prendre une douche avec rideau de douche (= tapis de bain trempé sous mes pieds pendant que je me sèche). Ca veut dire préparer un biberon alors que j'ai juste envie de m'asseoir les yeux dans le vide devant mon bol de thé et mes tartines (de confiture abricots/basilic, exquise).

Bref, j'ai peu dessiné. Le moral s'en retrouve fort secoué. Mais j'ai bien dormi (je me suis couchée horaires facteur malgré tout), ouf !

Je manque de temps pour moi, c'est clair, mais heureusement je m'entends très bien avec mon petit garçon, même si des fois j'en ai marre de débloquer son "bébé machine" (à laver).

Cette semaine, entre autres bonheurs, il y a eu une visite au magasin de jouets et l'achat de la salle de b' playmobil (et autre bonheur : j'ai découvert que c'était fabriqué en Allemagne les playmo !). La découverte de la géniale ludothèque de Bourgue, un voyage en car de 40 minutes assise à côté d'un enfant ravi de chez ravi d'être dans le car limite au saut du lit. Il y a eu un gâteau tout simple mais très bon, au citron (recette de Trish Deseine dans I love cake, nom de code "gâteau au citron"), un risotto de coquillettes au jambon et au comté. Il y a eu la lecture hier soir d'une bande-dessinée empruntée sans trop y croire à la biblio, Le Temps des Mitaines, de Anne Montel et Loïc Clément. Le titre ne m'inspirait pas des masses, je l'ai feuilletée très vite fait (Joachim s'impatientait), le dessin m'a plu, j'étais moyennement inspirée par le côté histoires de petits animaux. Mais bon, je l'ai prise. Et bien je l'ai lue d'une traite hier soir, c'est extraodrinaire ! Un univers de folie, des personnages plus attachants que ça tu meurs, c'est drôle, charmant... J'ai adoré et je faisais des pauses pendant ma lecture pour réfléchir à qui j'allais l'offrir ! Les petits animaux vivent dans des maisons un peu détritus d'humains (genre un pot de miel vide), dans des villes un peu déchets (l'école c'est une vieille brique de jus de fruits), il y a un chickenbus qui peut les ramener de l'école si ils ont de quoi se payer un ticket, et à l'école, Will, le petit insecte (une luciole ? je suis nulle en insectes !) est assis à un pupitre à sa taille posé sur un pupitre normal vu qu'il est beaucoup plus petit que les autres. J'ai kiffé ma race (mais oui ça se dit encore !). En plus on ressent hyper bien l'ambiance forêt.

Bon week-end !

Posté par couac couac à 21:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]