mercredi 17 février 2016

bonheur du jour (je sais pas combien, tiens, j'arrête de compter)

Je crois que cette journée était intégralement agréable et gratifiante, pour contrebalancer celle d'hier qui était ardue (comprenez : j'ai mis 2h30 à faire comprendre à Petit J. qu'il était claqué et qu'une sieste pouvait améliorer son état (je crois que j'ai oublié de raconter que nous avons remis les barreaux au lit suite à cinq jours d'épouvante où il est sorti de son lit quatre fois par minute pendant 3h00, à chaque coucher de sieste (pas le soir (?)) - sauf que depuis hier, il sait sortir du lit même avec barreaux - ah ha !) - mais comme je suis maligne j'ai triomphé hé hé : technique : le coucher en lui disant que lui fait ce qu'il veut, dans sa chambre, mais que moi j'ai besoin de me reposer - bien sûr, il sort immédiatement de sa chambre - mais moi je me couche, je prends mon bouquin et je le laise sauter sur mon lit et m'escalader pendant 35 minutes - suite à cet épisode sportif alors qu'il était déjà claqué, le Petit J. accepte de s'allonger - ok, il se relève trois minutes plus tard (mais déjà, la durée allongée s'allonge, l'espoir de la mère revient), je lui explique que dans ce cas je vais fermer la porte du salon (il ne sait pas l'ouvrir, ce n'est pas une clenche, c'est un bouton de porte qu'il faut tourner) - il chouine - je le laisse chouiner quinze minutes puis je reviens le voir - il est toujours dans son lit, il est content de me voir, il veut que je ré-installe Petit Chat et Gros Chat (qui doivent être assis dans le coin du lit sinon ça ne va pas) je me barre - IL DORT !!!!).

Bref, ça, c'était hier.

Aujourd'hui, tout n'était que ruisseaux de jus de pomme et rochers de sablés.
La biblio, ce matin, très bonne idée (j'ai décidé de bien le fatiguer tous les matins pour faciliter le coucher de la sieste, et ça marche), bon moment, trouvé de chouettes livres pour moi, lu dix Belles Histoires et quinze Popi, parfait.
En rentrant, on croise J. en costume de facteur, devant la boîte aux lettres - marrant !
Ce midi, pâtes sauce tomate, enfant ravi.
SIESTE !!!
Pendant ce temps, j'ai flâné et travaillé et c'était super, j'ai bien aimé ce que je dessinais, et puis j'ai enfin réussi à capter France Inter, je n'en pouvais plus de cette émission de France Culture qui parle d'écrivains en long en large et en travers (ça me fichait le cafard) (et pas de bol, cette fameuse émission tombe pile pendant la sieste).
Ensuite, Petit J. se réveille, il est d'une humeur exquise, et J. l'adulte raboule sa face, nickel !
Je me lance dans un pâté végétal aux lentilles et aux noix. Pendant que les lentilles cuisent, je fais la vaisselle et je me dis que qu'est-ce-que j'aime ma cuisine !
Pendant ce temps, J. fait une sieste, et Petit J. joue près de moi, tout mignonnement. De son propre chef, il range tous les Duplo qui traînent dans leur panier (?), il commente tout ce qui se passe par la fenêtre, il n'arrête pas de me dire que mon pâté végétal va être bon (finalement il n'aime pas (alors que c'est exquis)). Le trop bon moment.

Et maintenant, je vais aller lire les bande-dessinées de la bibliothèque au fond de mon lit ! Youhou !

Portez-vous bien !

Posté par couac couac à 21:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]