CIMG0330

CIMG0331

Cet après-midi, pendant que mon Petit J. dormait, je me suis assise devant l'ordinateur pour finaliser ma carte de voeux, il me restait à voir les petits détails qui m'énèrvent, à faire des choix chiants... Mais j'ai décidé de m'y mettre une bonne fois pour toutes. La sieste a été très longue, suffisament pour que je termine ma carte, que le PDF soit prêt dans un dossier sur le bureau, prêt à être imprimé. En travaillant, j'avais cette vue sur la table et sur notre micro salon, il faisait beau, et j'ai eu envie de mettre un cd, j'ai choisi "come away with me" de Norah Jones, que je m'étais offert en 2003 et que je n'avais plus écouté depuis 2005 ou 2006 j'imagine. C'était très serein.

Et puis ce soir, à la bibliothèque, j'ai entendu une maman dire à sa toute petite fille "tu sais que demain matin tu vas à la gym avec Papa ?" - mon sang n'a fait qu'un tour, parce qu'à A., la situation est critique au gymnase : il y a deux clubs de gym pour bébés, qui font leur cours en même temps, dans la même salle du même gymnase. Ces deux derniers mercredis, nous en avons testé un, Joachim et moi (non que je compte particulièrement en faire un grand gymnaste, mais comme on n'a pas encore de place à la garderie (ou à la crèche, soyons fous !), j'essaye de faire en sorte qu'il croise d'autres petits...). Bref, on a testé le cour d'une des deux associations. J'ai choisi celle-là en premier parce que quand j'ai appelé, on m'a répondu, alors que dans l'autre association, non.
Le cours, c'est un vrai cours, avec une prof gymnaste qui organise des parcours et tiens à ce que les bébés les suivent, et les parents qui accompagnent leurs mômes y veillent, bref, ça déconne pas... et à la fois, cette prof est jeune, elle ritualise son cours (des petits jeux au début, une chanson à la fin...), elle s'adresse aux enfants...
Comme l'autre cours a lieu au même endroit, j'ai eu tout le loisir d'espionner pour voir.
L'autre prof, c'est Guy Roux en personne. Il fait tout le temps la tronche, il reste sur le côté à bouder pendant que les petits s'occupent. Bon, ça ne fait pas rêver, hein ? Sauf que dans son asso, il y a un trampoline géant (genre vingt mètres de long) que Joachim ADORE (et dont il a bien profité la première fois que nous sommes venus au gymnase, mais la dernière fois, Guy Roux est venu nous dire que comme on allait à l'autre cours, on ne pouvait pas venir sauter sur son trampoline... la bonne ambiance... même si d'un certain point de vue, je comprends très bien, mais ça veut dire qu'il y avait des enfants qui sautaient là-dessus et que moi je devais expliquer au mien que lui n'avait pas le droit ! La fête !), des tunnels mous, des ballons et des cerceaux, et puis dans son association, les enfants ont l'air complètement libres d'expérimenter ce qu'ils veulent et pas obligés de faire une roulade sur ce petit tapis parce que C. a dit que là il fallait faire une roulade...
Bref, voilà où j'en étais mercredi dernier (et ce matin encore) : un cours trop cadré mais avec une prof motivée, et un cours pas cadré du tout (mieux, je trouve) mais avec un prof pas folichon, MAIS avec THE trampoline de la mort qui tue...
Pour tout vous dire, à ce stade, ce matin, j'ai téléphoné au conservatoire de musique pour savoir si ils ne faisaient pas de l'éveil musical (mais personne n'a décroché et personne ne m'a rappelée), pour remplacer la gym.

Bon, et puis, donc, cet aprem', cette maman qui parle gym à sa fille ! Je lui saute dessus, et lui dis "hum, excusez-moi, mais je viens d'entendre votre conversation avec votre fille... Elle va au cours de C. ?". Et là, la maman me répond "ah non,, surtout pas, le cours de C., c'est bien trop cadré, nous on va à l'autre !". Du coup, j'ai pu lui poser toutes les questions que je voulais, c'était gé-nial ! C'était mon deuxième bonheur, ce constat que j'avais quand même un peu le cul bordé de nouilles.