IMG_1978



Que se passe-t-il quand on héberge un bébé de deux mois ?
Il se passe que ça y est, on n'est plus angoissée.
Il se passe qu'un matin, on se réveille parce qu'on entend un petit bruit (même pas un pleur) et quand on regarde l'heure il est SIX HEURES !!! Mazette six heures, j'ai dormi tout ce temps mais c'était trop bon !!! Je vais trop bien !!! Youhooouuu !!! On le nourrit en se répendant en félicitations, on le repose et hop ! Il est reparti pour deux heures ! On réouvre les yeux il est 9h00 et c'est du bonheur en barre.
Il se passe qu'on gagatise à mort, qu'on voit le temps défiler, qu'on se dit que merde, dans moins d'un mois on reprend le boulot et qu'à le fois, chouette ! Retrouver le boulot !
Il se passe que j'ai envie de retrouver mes amis, que je vis comme une ermite depuis deux mois et que ça devient duringue...
Il se passe qu'on se fait vomir dans la chemise de nuit à 1h30 du matin.
Il se passe qu'on n'arrête pas d'embrasser un petit crâne duveteux.
Il se passe qu'on réalise qu'on trouve que le vomi, le caca et le pipi de son bébé ne sont pas sales ni repoussants.
Il se passe que le bébé repousse le petit doigt, veut s'endormir tout seul. Je lui parle tout bas, je lui dis "tu peux te laisser sombrer dans le sommeil, peser sur ton matelas, être très très lourd sur ton matelas, tu peux détendre chacun de tes muscles" et ça marche, il me fixe intensément pendant que je lui raconte ça et il s'endort calmement. Une fois, j'ai même réussi à endormir le petit ET le grand J. grâce à cette imparable technique !!! Bon, le grand, ok, c'était pas dur, il manquait de sommeil... mais bon, quand même. C'était mignon, le père et le fils qui s'endorment en m'écoutant chuchoter !
Il se passe que petit J. me regarde attentivement quand je lui explique comment sucer son pouce puis il s'entraine, et l'autre jour il a réussi tout seul à fermer son poing, à en sortir le pouce et à se le mettre dans la bouche, il a fait un grand sourire super fier !
Il se passe que je me remets peu à peu des frissons de la grossesse, de l'excitation et du trac de l'attente de l'accouchement. C'est long, je mets du temps à me retrouver, c'était une période absolument magnifique.
Il se passe qu'on dirait qu'il y a le feu à la cuisine suite à l'installation de l'abat-jour orange (qu'on trouve très beau !) offert par mon grand frère (qui donne super mauvaise mine en passant, bonjour le teint blafard dans le miroir ! Mais on trouve ça marrant).
Il se passe qu'on mange beaucoup de chocolat mais qu'on peut parce qu'on pèse deux kilos de moins qu'avant grossesse (trop fière la fille) et puis je suis sûre que ça donne un bon goût à mon lait, c'est important aussi.
Il se passe que parfois (enfin... c'est arrivé une fois...), on arrive à se laver ET à déjeuner !
Il se passe qu'on se questionne à mort sur les vaccins.
Il se passe qu'on réaménage son espace.
Il se passe que des fois, quand on se regarde dans les yeux dans le miroir, et ben on a l'impression d'y voir quelqu'une qu'on n'aurait pas croisée depuis longtemps.
Il se passe qu'on n'arrive pas à dessiner le faire-part.
Il se passe qu'on inventerait n'importe-quoi pour faire sourire le bébé.
Il se passe qu'on trouve ça magique quand il dit "areuh" (enfin... "aeuh" plutôt).
Il se passe qu'on a envie de renouveler sa garde-robe mais pas envie de faire les magasins.
Il se passe qu'on lit plein de bouquins de parents à propos de bébés.
...