mardi 26 février 2013

CIMG8260

CIMG8305

CIMG8319



Aujourd'hui mon prof de nage m'a dit que la prochaine séance serait sûrement la dernière. Ce coup-là, le crawl, c'est dans la poche mais ce n'est plus moi qui le dis. Ca avance super vite le crawl, et ça permet de regarder les ventres et les jambes des autres nageurs. Après la piscine, j'ai toujours le nez qui coule toute la soirée. Le pire, c'est dans le métro, juste après, en plus on est souvent beaucoup, un peu serrés et je suis là à me moucher des litres en faisant des bruits d'éléphant et de bombe de chantilly, j'aurais envie de me cacher pour plus d'intimité.
Donc, la semaine prochaine, dernière séance, mais je sais déjà que c'est à cette piscine que je reviendrai le mardi, parce qu'elle est lumineuse et agréable, même si elle est plus loin et plus chère. Il y a une ambiance parfaitement basique de piscine et c'est ce que je recherche. Pas de fioritures, des ondes amicales et familiales, des instit' qui discutent boulot chacune de leur cabine (et moi j'écoute tout depuis la mienne).

Maintenant que nous habitons tout près de la Cinématek, nous y allons super souvent. Récemment, nous y avons vu Solitude de Paul Fejos qui nous a mis d'une humeur d'enfer. C'est un peu l'histoire de la Foule d'Edith Piaf. Et les acteurs sont beaux ! Et en plus c'est drôle. On a aussi vu La Règle du jeu de Jean Renoir, que j'ai bien aimé sur le coup mais qui ne me laisse pas un souvenir impérissable. Et puis on a vu Journal d'un Curé de Campagne, de Robert Bresson, et là j'ai carrément failli m'endormir. Et quand on pense que j'ai vachement de mal à voir des films en noir et blanc (en fait je crois que je vais au cinéma précisément pour la couleur), et bien c'est pas mal d'avoir réussi à voir ces trois films et d'en avoir carrément adoré un.

En parlant de couleurs, à force de photographier notre linge qui sèche, et bien je trouve qu'on en porte peu et ça m'interroge parce que pourtant, on aime bien les couleurs !

Je tente de me laisser pousser les cheveux parce que je me souviens comment j'ai souffert l'an dernier pendant l'été quand il faisait chaud. J'avais super envie de  les attacher mais ce n'était pas possible. Donc là, je me la joue prévoyante et je laisse pousser, tout, la frange et le reste. J'en suis à la période critique où j'ai une longueur pourrie et la frange dans les yeux et qui se met mal. D'habitude, c'est le moment où je craque et où je demande à J. de couper, mais ce coup-là je suis quand même assez décidée à tenir.

Mon tricot a avancé à grandes aiguillées depuis que je l'ai montré à Marie entre deux tasses de thé. Dimanche, ça a dépoté, j'ai fait ça une partie de la journée. J'adore.

J'ai posé mes congés, au printemps. On va partir en Italie. On sait pas encore où exactement mais l'Italie, ça c'est sûr !

Maintenant, le mercredi midi, je mange dans la cuisine du boulot (avant je mangeais au Soleil). Il y a des jeux de société mais personne ne veut y jouer avec moi. Pourtant, ça ferait un bon sentiment, un petit Mastermind entre 13 et 14H00. J'emmène les restes des petits plats qu'on se concocte avec J. le jour d'avant ou celui d'encore avant. Parfois, mes collègues lorgnent un peu sur mon assiette et je n'aime pas trop ça.

Je remercie la personne qui m'a laissé en lien cette chanson de Françoiz Breut un jour dans les commentaires, j'aime beaucoup l'écouter.

Un éditeur pas de livres scolaires m'a envoyé ses voeux par voie postale ce qui n'a pas manqué de me faire super plaisir.

Au boulot, il y a une pile de livres sur le gorille (1,50 euros, à ne pas manquer (c'était une petite page de pub, comme dans The Truman Show)) posée sur le comptoir. L'autre jour, j'en ai feuilleté un et c'est fou ce que c'est attachant ces petites bêtes ! Figurez-vous que les petits jouent à la balle au prisonnier ! C'est pas fou ?

Je n'ai pas vu d'araignée depuis Noël.

En ce moment j'ai très très envie d'aller vivre en Bretagne.

On va changer de machine à laver parce que la notre est en train de nous lâcher lâchement. Ca tombe bien, on a plein d'éco-chèques à dépenser. Si vous en avez une qui tient le coup depuis de nombreuses années, on veut bien en connaître la marque (ou si vous en avez une super pourrie, on veut bien savoir quelle en est la marque aussi) parce que c'est notre critère, qu'elle tienne longtemps.

Je sais déjà ce que je vais faire pour ma carte de voeux 2014 du coup j'hésite à la faire et à l'envoyer dès maintenant, au moins ça ferait une surprise pour tout le monde (sauf pour vous).

Je n'ai toujours pas rencontré le roi.

L'autre jour, J. est rentré à la maison avec un beau bouquet dans les mains, comme ça. Et puis pour la première fois, cette année, on a fêté la Saint-Valentin. On s'est dit "allez, pourquoi on ferait rien si on a envie de faire quelque chose ?" et nous sommes allés manger dans le délicieux restaurant marocain de la rue Dansaert. On n'est jamais déçus.

J'ai décidé d'abandonner sur des bancs les livres que mon job alimentaire n'a pas voulu racheter.

Je vous souhaite une soirée au poil (et à poil aussi si ça vous fait envie) !

Posté par couac couac à 20:20 - - Commentaires [11] - Permalien [#]