jeudi 29 mars 2012

CIMG3840

Comme on a déménagé, je ne prends plus le chemin que je n'avais plus envie de prendre pour aller au boulot mais qui était le plus rapide depuis notre ancienne adresse. Maintenant, je ne dois plus partir de chez moi à 9h36 comme avant, mais avant sinon j'arrive à l'heure, mais pile, et j'aime pas ça. Quand je pars, après avoir fermé la porte de l'immeuble, je fais un signe de la main façon reine d'Angleterre au mec du snack du rez de chaussée. Je passe devant un horodateur, si il me dit "9h39", c'est super, si il dit "9h41", ça va, si il dit "9h45", ça craint. Si j'entends le carillon de la cathédrale quand je suis encore dans notre rue, c'est que je suis ultra à la bourre et il faut même que je trottine un peu et j'aime pas ça. Si j'entends le carillon de la cathédrale au moment où je la longe, c'est que je suis dans les temps mais pas en avance. Si je l'entends quand j'attends que le feu soit vert au passage piéton devant la cathédrale, c'est que je suis carrément bien. Si je ne l'entends pas, c'est que je suis trop en avance. Je traverse la Grand Place et il y a plein de touristes le nez en l'air. Il y a aussi la machine qui nettoie les trottoirs que je détèste, car ses brosses font voler les poussières violemment et se collent sur mes collants alors je dois faire un grand détour pour l'éviter. Ensuite, je passe dans une rue où il y a un musée du chocolat où je ne suis jamais allée mais il parait que c'est un attrape-touristes, et puis je passe aussi devant deux magasins qui vendent de très beaux bijoux. Puis je passe rue du marché au charbon où là, ce sont les magasins de chaussures qui me font de l'oeil, et je rêve de cette paire de sandales à talons qui coutent un tiers de mon salaire. Et enfin, je rejoins la place Fontainas et j'arrive presque au boulot. Il y a une pharmacie qui m'informe de l'heure et de la température, c'est bien.

Le carillon de la cathédrale change d'air tous les premiers de chaque mois, j'ai l'impression. J'aime bien celui de mars, celui de février bof.

Nous habitons en haut d'une côte corsée, et au quatrième étage, j'ai pris un kilo depuis qu'on habite ici mais je re-rentre dans mon jean dans lequel je ne rentrais plus depuis plusieurs années donc en fait je crois que c'est un kilo de muscle, en tout cas ça me fait plaisir de le penser...

J'ai sorti les habits d'été car je détèste avoir trop chaud et là, c'était le cas dans mes habits d'hiver.

J'ai appris à tricoter sur Youtube. Une de mes amies du cours de néerlandais nous a proposé un dimanche aprem' tricot/gâteaux, et du coup, le samedi, je me suis lancée. J'ai décidé de tricoter un burnous taille deux ans, pour deux raisons : la première, c'est que j'ai lu qu'il vaut mieux commencer par des trucs pour bébés pour pas se décourager. La deuxième, c'est  que je voulais faire un truc au point mousse et sans boutonnières parce que ça me semblait trop compliqué pour un premier tricot. Alors voilà. J'ai déjà fait presque trente centimètres de l'avant, et plein de diminutions. J'ai acheté dans une boutique de Saint-Gilles de la laine allemande grise, et bien épaisse et chaude. La vendeuse trop mignonne m'a fait promettre de revenir si j'avais le moindre problème, elle m'a dit qu'alors elle me donnerait des leçons, qu'elle m'apprendrait tout. Elle m'a dit qu'elle était la reine de la belle couture de côté de tricot. Elle ressemblait à un perroquet et était extrêmement sympathique, j'y retournerai certainement.

Au boulot, il y a eu une araignée noire. Je suis allée voir un de mes collègues qui m'a assuré qu'il n'avait pas peur des araignées et qu'il allait la tuer. Je me suis insurgé contre cette peine de mort et lui ai demandé de plutôt la mettre dehors. Ca a eu l'air de le saouler. Je l'ai attendu dans le magasin, n'osant retourner dans la réserve, j'avais peur qu'il me la jette dessus comme font souvent les gens qui n'ont pas peur des araignées mais qui savent que j'en ai peur. Il a mis vachement de temps... Quand il est revenu, je lui ai demandé si il l'avait tuée, il m'a dit que "ben non, tu m'avais demandé de la mettre dehors... alors le temps d'aller dans le garage, d'ouvrir la porte du garage et tout et tout...". J'ai trouvé ça hyper gentil de sa part.

Il y a un autre collègue qui s'est mis à m'imiter, ce qui revient à parler avec une voix suraigüe, et qui fait rire tout le monde. Ils trouvent tous ça hyper réaliste, moi pas du tout mais bon...

Nous sommes allés voir Andrew Bird en concert et on a trouvé ça bien, mais pas top. Impressionnant, bluffant de technique même, mais pas aussi transportant que ça aurait pû... On a acheté nos places pour aller voir Camille en mai.

On a aussi acheté des billets d'avion pour la Suède, en mai aussi. Ce sera une semaine, avec le mariage de ma copine Pauline, en suédois. On va voir la messe en suédois ! J'ai trop hâte de voir ça ! On va pas trop pouvoir participer aux chants, du coup...

Au dernier mariage où on était allés, on nous avait fait chanter le Psaume de la création, on l'avait eu dans la tête je sais pas combien de temps après. On l'avait chantée toute la soirée et même les jours d'après. On la trouve super puissante cette chanson.

En néerlandais, on a fait un thema sur les caractères typiques à chaque nationalité et là, j'ai compris que nous, les français, et ben personne ne nous aime. C'est simple, les autres se lançaient des fleurs, et moi je m'en suis pris plein la face. Les français sont chauvins, malpolis, fiers, n'ont pas d'humour, ne se lavent pas et sentent mauvais (!!!), ne savent pas s'amuser, sont hautins, ne sont pas ouverts, ne sont pas altruistes... La vache ! Sympa, j'ai vachement aimé ! Mais ce qui est bien c'est qu'on met tout le monde d'accord, puisqu'il y a un certain nombre de nationalités représentées dans la classe et que tout le monde avait la même image de nous.

J'ai un collègue responsable du rayon manga qui m'a prêté la série de Liar Game, j'adore, ah la la, c'est passionnant !
J'ai aussi lu "Comment je suis devenu stupide" de Martin Page et je n'ai pas du tout aimé la fin.

Nous sommes allés à Mons samedi, c'était bien... Il faisait beau et c'était la fête de la ville, on a suivi une procession avec fanfare et marionnettes géantes genre de quatre mètres de haut, dansant en rythme sur le son des fanfarons.

Dimanche, on s'est baladés au hasard dans un quartier qu'on en connaissait pas et là paf, on tombe sur un mini-golf ! Nous décidons immédiatement d'en faire une partie. J'ai perdu 81 à 84, j'étais deg' de chez deg'.

Je suis devenue la reine de la mousse au chocolat.

Couacman a coupé les pieds et la tête de notre lit Ikéa pour qu'il rentre sous la pente du toit, il a fait du travail de pro, non seulement on trouve notre lit vachement plus chouette comme ça mais en plus il a l'air japonais.

J'ai parié une banane avec un de mes collègues que le bouquin d'économie que j'ai mis à 3 euros dans son rayon allait partir en moins d'une semaine.

Plus qu'un mois et ça fera un an que j'ai ce boulot alimentaire qui me plait de plus en plus mais que j'espère qaund même alimentaire, même si je me rends compte que je suis heureuse de voir tout ce monde, et que ça me change bien les idées d'y aller. J'ai tellement envie que ça bouge...

En face de chez nous, il y a des bureaux, et on peut voir les travailleurs derrière leurs écrans d'ordinateur. Il y en a un, c'est mon thermomètre, selon sa tenue, je sais si il fait froid ou pas. Pull rouge, ça caille, t-shirt beige, c'est l'été !

Sur la photo, au fond, c'est la pile de linge sale mais rassurez-vous, depuis, elle a diminué.

J'espère que vous allez bien. Que vous avez passé un bon jeudi et vous réjouissez de vivre demain un vendredi. Vous allez où ce week-end ? 

Posté par couac couac à 22:08 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

jeudi 15 mars 2012

scoop

J'ai ouvert la page internet de France Inter et je suis tombée sur une photo de Dominique A. Et je me suis dit "C'est marrant, il me rappelle quelqu'un, mais qui ?". Et là, le choc : mais moi !!! Si on rajoute des cheveux à Dominique A, et bien c'est moi...

CIMG3878 

Posté par couac couac à 20:42 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
lundi 5 mars 2012

Stork and the Postman

Envie d'un faire-part coloré et original pour annoncer votre nouvelle ? Alors venez visiter le tout nouveau site Stork and the Postman !
Où quatre illustratrices, Chloé Perarnau, Fanny Dreyer, Isabelle Haymoz et moi, vous proposent différents types de cartes presque prêtes (il ne reste plus qu'à y ajouter votre texte) ou bien la création personnalisée de la carte de vos rêves.

Pour toutes mes cartes, moi, je n'hésite plus, c'est Stork and the Postman

Posté par couac couac à 14:17 - - Commentaires [8] - Permalien [#]