Il y a un truc qui m'aide beaucoup à décompresser. Je fais une liste mentale des villes où j'ai acheté tous les habits que je porte. Par exemple, là, mon pantalon vient de Rennes, mes chaussettes, mon pull, ma culotte et mon gilet viennent de Caen, et mon soutien-gorge, mon collier et mon tee-shirt viennent du Havre. Ensuite, je me remémore dans quelles circonstances ces vêtements sont devenus miens. Par exemple, mon tee-shirt, je l'ai acheté parce que pour les concerts de la chorale l'an dernier, je devais mettre un tee-shirt blanc et je n'en avais pas. Et si ça ne suffit pas à me détendre, j'imagine toutes les choses que j'ai faites avec ces habits, tous les endroits dans lesquels ils m'ont accompagnée. Par exemple, mon gilet, il était avec moi le jour où on a fêté les 80 ans de ma Mémé. C'est très très efficace, ça me fait relativiser, et des fois, je me sens trop bête parce que dans des cas extrêmes où je suis mortifiée de peur (par exemple, avant de faire une performance), je me rends compte que je parle à mes habits, dans ma tête. Je dis à mes chaussures : "Vous restez avec moi, hein, vous m'laissez pas tomber les filles, vous me serrez bien les pieds pour marquer votre présence ?" et j'imagine qu'elles me répondent "Mais oui t'inquiète Poulette, on est là, on n'te lâchera pas !".