Le lundi soir, Couacman est à son cours de flamand de 18h00 à 22h00 et je fais ce que je veux quand je veux sans rien demander à personne. Je retrouve alors de vieilles habitudes de l'époque où nous n'habitions pas encore ensemble : par exemple, je peux mettre le disque de Charlotte Gainsbourg en boucle sans avoir peur de le saouler ; je peux aussi rêvasser en regardant par la fenêtre avec un air débile qui me détend les muscles de la figure ; je peux danser toute seule, faire du play-back (sur Charlotte Gainsbourg) ; je peux aussi parler toute seule (quand je parle toute seule quand il est là, il croit que je lui parle encore (je suis hyper bavarde et le pauvre, je ne m'arrête que rarement (pour dormir et manger des tuiles salées, par exemple)) ; et aussi, je travaille : ce que je fais aussi quand il est là mais c'est pas pareil (je ne sais pas pourquoi - je ne dis pas que c'est mieux quand il n'est pas là, mais ça change).

CIMG7573