vendredi 29 juin 2007

d'autres interrogations dans la foulée

Finalement, je ne fais pas exactement rien de mes journées : je me pose des questions. Je préfererais faire vraiment RIEN. Ce serait moins cafardeux. Comme peut-être vous avez des réponses incroyables à me fournir, je vous fait part de mes questions (vraiment passionnantes d'ailleurs).
                              
1- Est-ce-que c'est grave de ne plus rien faire, même lorsqu'on a des trucs importants à faire comme envoyer des dossiers d'inscriptions dans des écoles (les inscriptions étant closes dans deux semaines) ?
2- Est-ce-que c'est embêtant de ne plus réussir à se lever le matin ?
3- Est-ce-que c'est vraiment tordu de ne même plus avoir envie de donner de nouvelles à ses amis (parce que ça demande un trop grand effort de téléphoner ou écrire une lettre personnelle) ?
4- Est-ce-que ça arrive à d'autres que moi de n'avoir plus qu'une motivation : regarder des films ? Ne penser qu'à aller au ciné ou chez Vidéo Futur ?
5- Est-ce-qu'on peut mettre à la poubelle un jean qui a un an d'âge, qui a coûté cher, qui est le seul sans "rustines" mais qui est complètement dégommé de partout, troué, racommodé ?
6- Est-ce-que c'est courant de ne plus savoir ce dont on a envie pour soi dans un avenir proche mais aussi lointain ?
7- Qu'est-ce-qu'on peut faire quand on en a ras-le-bol de sa tête ? Non pas que je me trouve laide à faire peur mais j'ai vraiment une lassitude à avoir la tête que j'ai, j'aimerais changer de visage des fois pour voir ce que ça fait. Je suis un peu lassée de celui-ci.
8- Est-on forcément inconscient lorsqu'on mange une baguette tartinée de Nutella, à deux, en trente minutes environ (après avoir mangé dans l'après-midi un Kinder Délice (à deux aussi) et avant de manger un paquet de tuiles goût fromage (à deux toujours)) ?
9- Que faire ( ce que je sais c'est que je dois : acheter du tissu, le livre de Sylvie Testud ;) , faire un petit quelque chose pour les yeux fertiles, m'occuper de mes dossiers d'inscriptions à Bruxelles, aller à Paris (plein de trucs à y faire (si c'est pas malheureux, j'en reviens tout juste !...)), concocter un cadeau d'anniversaire pour ma grande-soeur et tiens, en acheter un aussi pour mon grand-frère... quoi d'autre ?...) ?

                                                                                                                       Alors ?

Posté par couac couac à 14:28 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

question sans réponse

Est-ce-que quelqu'un peut m'expliquer pourquoi, durant toute l'année scolaire, je fais plein de trucs autres que travailler, et une fois les vacances arrivées, je m'ennuie et je n'ai envie de rien faire ?... Quelle angoisse !

Posté par couac couac à 12:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mercredi 27 juin 2007

un temps pour un ciné

L'avantage d'habiter au Havre, c'est que même pour la fête du cinéma, on est quatre dans la salle. En plus, vu le temps, je ne vois pas vraiment ce qui peut être plus motivant qu'aller s'enfoncer dans un fauteuil hypra chaud et confortable pour regarder un bon film. J'aime bien la programmation de l'Eden, le cinéma du Volcan, et j'aime aussi la salle. Je trouve qu'on se croirait dans un vaisseau spatial. Bref, hier soir, avec Couacman, on a vu "Anna M." et dans le genre "film angoissant", c'était très réussi. C'était bien, Isabelle Carré est bien. On a passé un bon moment, il y avait toute une atmosphère.
Avant d'aller au cinéma, on est passé à la salle de couture où ma prof (de couture) fêtait son départ en retraite. Elle avait fait les choses en grand, il y avait plein de trucs à boire, des petits fours sucrés et salés. Elle nous a donné les restes quand on est partis en annonçant qu'on devait absolument faire des courses tant que Super U était ouvert. Elle est vraiment super, cette prof. Elle va me manquer. J'ai suggéré qu'on se revoie toutes chez elle l'an prochain pour de petits cours improvisés dans son salon. On lui a offert un foulard que j'ai trouvé moche.

Posté par couac couac à 11:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 26 juin 2007

envie de rien

C'est horrible mais vraiment, je me sens vidée de tout courage. J'ai froid, j'ai sommeil, je n'ai envie de rien. Je pourrais passer mon après-midi devant cet ordinateur. Je regarde les bandes-annonces des films dans lesquels a joué Emmanuelle Devos. En deux semaines, j'ai vu trois films avec Jean-Pierre Darroussin et ENFIN j'en ai vu un chouette. D'abord, j'ai vu "Dialogue avec mon jardinier", divertissant mais honnêtement, pas de quoi fouetter un chat. J'ai même un peu trouvé sur le coup que ça faisait téléfilm TF1, mais c'est parce que je n'avais pas encore vu le nullissime "Fragile(s)". Là, je me suis carrément ennuyée, j'ai trouvé les personnages faux et larmoyants, agaçants. Heureusement que Darroussin jouait dedans, ça relevait le niveau (j'aime Darroussin). Mais hier soir, en raison de la fête du cinéma, Couacman et moi sommes allés voir "J'attends quelqu'un" et là, super ! Enfin un film comme j'avais envie d'en voir un ! De la simplicité, de l'humour, des larmes, des dialogues, des silences, du rien, des bananes. Comme me l'a dit Couacman en sortant de la salle, ça aurait pû durer une heure de plus, ça n'aurait pas été dérangeant. J'apprécie les films où il ne se passe rien. Et j'adore Jean-Pierre Darroussin et Emmanuelle Devos. Qu'est-ce-qu'elle est fascinante cette femme ! Je ne m'en remets pas. J'ai une grande envie de voir "La femme de Gilles", tout de suite.

En attendant, si vous voulez voir la bande-annonce ou quelques extraits de "J'attends quelqu'un", c'est par !

Posté par couac couac à 13:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 25 juin 2007

pub

Si vous avez des yeux (ou même si vous n'en avez pas en fait),
Si vous avez des idées (ou qu'au contraire vous n'en avez pas assez),
Si vous avez envie de discuter mais qu'il n'y a personne pour un café,
Si vous avez envie de raconter un truc incroyable que vous avez vu ou entendu ou que vous pensez

...

Votre solution, c'est

...

Les yeux fertiles !

Posté par couac couac à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

le butin

Malgré la foule, voici ce que ma soeur m'a aidée à dénicher hier, au salon Emmaüs.

Un jeu des 9 familles aux sourires béats.

CIMG6366
CIMG6376CIMG6382CIMG6389CIMG6391


Un jeu du Mistigri à la boîte particulièrement réussie.

CIMG6392CIMG6394CIMG6395CIMG6398


Et un machin pour faire de beaux croque-monsieurs.

CIMG6402CIMG6404

Posté par couac couac à 16:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

retour

Rentrer chez soi après deux semaines passées à Paris, c'est :

-Retrouver Couacman, son super gâteau au chocolat, son jus d'oranges pressées, son riz aux pleurotes.
-Retrouver des fleurs de toutes les couleurs.
-Retrouver le vent infatigable.
-Retrouver un bazar dément qu'on avait oublié, des tonnes de poussière et des faucheux énormes.
-Retrouver sa garde-robe complète.
-Retrouver le silence.
-Etre en vacances.
-Penser à tout ce qu'on a fait ou pas à Paris.
-Penser à tout ce qu'on doit impérativement et rapidement faire.
-Retrouver des angoisses existentielles.
-Redevenir une fille à emploi du temps variable, retrouver l'angoisse du temps libre (se demander si on fait bien de le garder libre, ce temps, ou bien si on ne devrait pas plutôt l'utiliser à bon escient).
-Perdre la satisfaction de la journée terminée après une journée de stage, puisque c'était écrit dans l'emploi du temps.
-Penser qu'on a oublié d'acheter le cadeau d'anniversaire qu'on avait prévu d'offrir à son grand frère.
-Etre un peu perdue.
-Avoir quand même les idées plus claires sur certains points.

Posté par couac couac à 15:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

plafond parisien

Tous les soirs pendant ces deux semaines passées à Paris, ma soeur a fermé pour moi le rideau du salon pour que la lumière du lampadaire ne m'empêche pas de dormir. Pour un défaut de tringle que je ne vous expliquerai pas ici, ce rideau ne se ferme qu'en montant sur un tabouret. Pour la photo, prise en quatrième vitesse, aucune de nous deux n'a eu le courage de le refermer.

CIMG6353

Posté par couac couac à 15:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
dimanche 24 juin 2007

quand le chat est à Paris, les fleurs en profitent pour prendre vie

Il est temps que je rentre au Havre !... Couacman m'a envoyé des photos de nos fleurs et elles qui n'étaient que petits boutons quand je suis partie, les voilà ouvertes ! J'aimerais bien les voir avant qu'elles meurent quand même... Comme j'ai fini mon stage hier, je suis du coup presque tentée de rentrer comme ça, là, tout de suite, bien que ma grande soeur me propose de m'emmener au salon Emmaüs !

IMGA1226
IMGA1227
IMGA1228

Posté par couac couac à 09:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
jeudi 21 juin 2007

ma vie de stagiaire

Aujourd'hui est revenue à la librairie la libraire qui me met mal à l'aise (mais qui, bien entendu, est celle qui est chargée de s'occuper de moi). Elle était malade depuis samedi dernier et elle ne m'a pas manqué une seule seconde. Elle était remplacée par le patron ou bien une autre libraire, tout deux souriants, détendus, confiants. C'est fou tout ce que j'ai appris depuis samedi. Mais voilà qu'elle est revenue, zut de zut.
Le jour où je suis arrivée à la librairie, elle ne savait pas que je serai là et, fâchée, elle ne m'a pas adressé la parole de la journée. Je n'ai pas du tout eu le cafard, tiens ! Je me suis rarement sentie aussi godiche, un peu comme si j'étais une cliente super chiante qui avait décidé de traîner dans le rayon toute la journée. Du coup, j'ai classé tous les livres dans l'ordre alphabétique, ce qui ceci-dit n'était pas mal puisqu'après je connaissais un peu mieux les bouquins et l'organisation. Mais quand même, quelle solitude ! Quel horrible sentiment face aux clients, quelle impression d'être complètement empotée !
Le lendemain, ça allait mieux parce qu'heureusement, une autre stagiaire était là depuis plus longtemps que moi et m'a expliqué ce que je pouvais faire.
Mais le pire je crois chez la libraire pas sympa, c'était sa façon de finir tout ce que je commençais à faire. Genre : je prends l'initiative de ranger les bouquins qui traînent, elle me les prends des mains et le fait. Je ne me sentais vraiment pas DU TOUT bienvenue. En plus, ce n'est pas comme si elle était passionnée, puisqu'elle n'arrêtait pas de dire qu'en gros son boulot était nul  et elle faisait tout pour partir plus tôt que la normale (mais bon, tant mieux). La seule fois où elle m'a demandé un truc, c'était d'aller lui acheter une bouteille d'eau au Monopr' !
Bon, et bien aujourd'hui, elle est revenue...

Posté par couac couac à 23:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]