mardi 30 janvier 2007

le roi des grille-pains

Aujourd'hui, monsieur Couac m'a emmenée à la Poste pour aller chercher un colis qui renfermait... mon cadeau de Noël ! Un magnifique grille-pain qu'on ne voit dans aucun magasin ! Merci monsieur Couac !

                                                                                                                    CIMG4245


(J'en profite pour demander à toutes les personnes qui passent par ici et qui peuvent me renseigner : comment nettoie-t-on un grille-pain ?... Parce qu'il reste des miettes suspectes à l'intérieur.)

Posté par couac couac à 18:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 29 janvier 2007

souvenir souvenir

Au goûter d'anniversaire organisé pour mes sept ans, Brice a refusé tout l'après-midi d'entrer dans ma chambre sous prétexte que c'était une chambre de fille. Ma mère avait prévu un gâteau au chocolat garni d'une fève pour chacun d'entre-nous, laquelle nous donnait droit à un petit cadeau. Les premiers à trouver leur fève n'étant que des filles, Brice a discrètement jeté la sienne sous la table, de peur d'avoir le même cadeau qu'elles, soit un cadeau de fille. A la fin, quand il a vu que les garçons avaient un cadeau différent, il a fait la gueule à merveille parce que, disait-il, lui aussi voulait son cadeau.

Posté par couac couac à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

le mur moche

Bon, j'ai encore changé les meubles de place, ça me prend comme ça une fois de temps en temps. Du coup, je me retrouve avec ce mur tout vide et tout moche. Je me demande ce que je vais pouvoir mettre dessus pour qu'on ne le voie plus... Je m'dis que je pourrais mettre là l'affiche de Little Miss Sunshine, parce qu'elle est vive et cachez-moi tout ce marron momoche ! Et puis c'est un film qui dégage des ondes positives... Je vais aller me renseigner à l'Eden demain matin des fois qu'ils jetteraient les affiches une fois le film montré, on ne sait jamais. Pourvu que ce ne soit pas la dame aux cheveux noirs méchante comme une vieille sorcière qui soit à l'acceuil !

                                                                                                                     CIMG4237

Posté par couac couac à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 27 janvier 2007

la vie des bidules qu'on a chez soi

Je suis très conservatrice et plus les choses sont vieilles plus j'aspire à les garder. Chez moi, il y a une tonne de choses qui appartenaient à mes grands-parents et que j'ai récupérées chez eux pour éviter que tout ça ne parte à la poubelle. En ce moment, je ne sors plus sans le sac à main de ma Mamie et tous les soirs je dîne à la lueur de la lampe de cuisine de ma Mémé. J'ai hérité aussi de la robe de chambre de mon Pépé et des petits tiroirs en carton de Mamie, ainsi que de son compas, de ses ciseaux et de sa chemise de nuit en plumetis. Je conserve aussi les vieilleries de ceux que je ne connaîs pas et il ne faut pas m'emmener chez Emmaüs parce que je suis une vraie catastrophe, je veux tout. Tous ces vieux machins, j'aime leur imaginer un passé incroyable dans des appartements surchauffés de grands-parents. Ca me plaît bien.
                                                                                                               

Posté par couac couac à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

le plaisir de boire une infusion après dîner ...

... est quelque peu gâché pour moi par l'habitude idiote de vouloir la boire d'un coup sans reprendre ma respiration. Si je n'y arrive pas, je ne suis pas satisfaite.

Posté par couac couac à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 26 janvier 2007

galette des rois

Je me souviens, quand j'étais petite, je trouvais insipide et étouffe-chrétien la galette des rois. Les deux seuls points positifs de ce dessert étaient le fait que je devais aller sous la table pour décider qui aurait quelle part (et je trouvais que c'était un super privilège que d'être assise sur le tapis en me cognant la tête aux pieds de la rallonge qui étaient repliés là-dessous et même, je n'étais pas dérangée par la lourde charge qu'est la responsabilité d'attribuer une part à une personne sachant que les personnes en question savaient très bien quelle part elles voulaient (ce qui donnait à peu près ça :

Maman : "et celle-là, c'est pour qui ?"

Trois voix en même temps : "moi ! moi ! moi !"

Ce qui ne pouvait que me mettre sur la bonne voie : "pour moi !"

(mais des fois, j'étais sympa, quand même, hein !))).

Donc, j'étais folle de bonheur d'aller sous la table et ensuite, j'adorais ouvrir ma part comme on ouvre un capot de "deux chevaux" pour voir si j'avais la fève (et le pire dans mes souvenirs, c'est que je ne l'avais jamais). Une fois que j'étais bien sûre que je l'avais (ou pas), je ne voulais plus de ma part, berk, c'est dégueu la galette ! (d'ailleurs, je crois que je n'aimais aucun dessert dépourvu de chocolat)
Mes frères et soeurs étaient comme moi et souvent, ce repas galette des rois finissait tristement puisqu'on faisait tous le gueule, d'autant qu'on était obligés de finir notre part quand même si jme souviens bien.

Et donc, quand j'étais petite, j'avais idée que la galette était un très bon dessert que chez nous les enfants ne savaient pas apprécier, car mes parents adoraient et mes copines aussi d'ailleurs. J'ai gardé cette idée jusqu'à cette année, où j'en ai re-mangé alors que les années précédentes je profitais de mon statut "d'étudiante dans une ville lointaine" pour ne pas être à la maison ce week-end-là pour y échapper. Mais là, c'était peine perdue puisque la maman de J. m'en a gentiment proposé (qu'elle avait faite toute seule avec ses mains) par surprise puisque ce n'était pas du tout la bonne date et que je pensais que cette année encore j'avais réussi à passer outre. Et bien là, oh surprise, j'ai trouvé ça très bon ! Pourtant, j'ai demandé si quelqu'un avait déjà eu la fève (puisqu'elle était entamée), ce à quoi elle m'a répondu que "ouh lala non, pas de fève dans sa galette". Ca ma' étonnée mais puisque c'était bon... J'ai mangé quand même. Ca c'était un dimanche soir.

Le mardi, je suis allée à mon cours de couture et la prof en m'aidant à découper mon drap de laine turquoise m'a demandé si j'avais mangé de la galette des rois. Je lui ai répondu que oui mais qu'il n'y avait pas de fève. Elle s'est arrêtée de couper et s'est assurée d'avoir bien compris :"pas de fève ?!?...". A ce moment, les autres petites vieilles se sont insurgées : "pas de fève dans la galette ?". J'ai eu l'impression que si je leur donnais l'adresse de la maman de J., elles allaient aller lui casser la gueule parce que vraiment, faire une galette sans fève, c'est ne pas respecter la tradition et zut, la tradition, c'est sacré faut pas déconner avec ça. J'étais fort étonnée de cet amour d'adultes véritables pour la fève de la galette des rois, tout à coup, alors que je pensais qu'un vrai adulte aime la galette pour son goût et sa texture merveilleuse.

Et ce soir, re-belote : c'était galette avec la chorale et j'ai vu 60 adultes véritables ouvrir leur part comme autant de petits capots de "deux chevaux". Finalement, y avait pas de fève non plus. Je ne sais plus quoi penser quant à l'intérêt de la galette des rois : fève ou gâteau formidable ? Mon coeur balance.

Posté par couac couac à 23:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mise en appétit

Voilà ce que monsieur J. et moi avons concocté hier soir : une mousse café-marshmallows ! (Merci à Trish Deseine pour son livre Bonbons Forever)

                                                                                                                mousse_caf__marshamallows

Posté par couac couac à 22:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 24 janvier 2007

petite entreprise

C'est nouveau et chaleureux : à la maison à partir d'aujourd'hui top chrono, c'est boulot-goûter-rigolade : on n'a rien trouvé de mieux avec monsieur J. pour se motiver : c'est tellement plus facile et moins triste de travailler quand on n'est pas tout seul ! Il est en ce moment même installé sur ma table de cuisine avec ses feutres, tandis que l'ordinateur sur mes genoux, je peaufine mes projets librairitesques... On a mis le chauffage à 3 et on a allumé quelques petites lumières. Pour nous récompenser nous attendent dans le frigo des raviolis frais au basilic.

                                                                                                                        IMGP0103

Posté par couac couac à 20:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 22 janvier 2007

la demoiselle en vert est super douée...

car je viens d'apprendre que c'est bien elle qui a pensé et fabriqué le très beau collier qu'elle m'a envoyé !

Posté par couac couac à 17:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]